Agence Panafricaine d'information

Une délégation de la CEDEAO est à Bamako dans le cadre de la crise sociopolitique que connaît le Mali

Bamako, Mali (PANA) - Une délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), conduite par l’ancien président du Nigeria Goodluck Jonathan, est arrivée samedi à Bamako, dans le cadre de crise sociopolitique que connaît le Mali où une junte militaire a pris le pouvoir mardi, a appris la PANA de source officielle.

Selon la même source, dès son arrivée dans la capitale malienne, la délégation s’est entretenue avec les dirigeants du Comité national pour le salut du peuple (CNSP), mis en place par les militaires pour diriger le pays, avant de rencontrer le président déchu Ibrahim Boubacar Kéita, poussé par les militaires à se retirer du pouvoir, mardi.

Dans l’après-midi, la délégation s’est entretenue, au ministère malien de la Défense et des anciens Combattants, avec les dirigeants du CNSP conduit par son président, le colonel Assimi Goïta.

A son arrivée, Goodluck Jonathan, qui effectue pour la quatrième fois une mission de médiation au Mali, depuis le mois de juin 2020, début de la crise socio-politique qui secoue ce pays, s’est dit confiant et a espéré des discussions qui permettraient d’aboutir à “quelque chose de bon pour le pays, pour la CEDEAO et pour la Communauté internationale”.

Selon son programme, la délégation de la CEDEAO va rencontrer ce dimanche matin, les ambassadeurs au Mali des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (France, États-unis, Russie, Royaume-uni et Chine).

A la suite d’un sommet par visioconférence, jeudi, trois jours après le coup d’État qui a renversé le Président Ibrahim Boubacar Keïta, les dirigeants de l’organisation sous-régionale avaient annoncé l’envoi “immédiat” d’une délégation à Bamako, rappelle-ton.

“Nous demandons le rétablissement du Président Ibrahim Boubacar Kéita en tant que président de la République et le retour immédiat de l’ordre constitutionnel”, avait déclaré le chef de l’État nigérien Mahamadou Issoufou, président en exercice de la CEDEAO, à la fin du sommet virtuel.

- 0 - PANA GT/BEH 23août2020