Agence Panafricaine d'information

Session de plaidoyer à Bamako sur un avant-projet de loi contre les violences basées sur le genre


Bamako, Mali (PANA) - Le Mali est le cinquième pays africain avec le taux de prévalence de mutilations génitales féminines/excision le plus élevé, a révélé la ministre malienne de la Promotion de la femme, de l'enfant et de la famille, Mme Diakité Aissata Traoré, lors d'une session de plaidoyer de haut niveau sur l’avant-projet de loi contre les Violences basées sur le genre (VBG), mercredi, à Bamako
Connectez-vous si vous êtes abonné. Sinon abonnez-vous...
E-mail :
Mot de passe: