Agence Panafricaine d'information

Le ministère libyen de l'Intérieur dément la présence de terroristes voulant s'infiltrer en Tunisie

Tripoli, Libye (PANA) - Le ministre libyen de l'Intérieur, Khaled Mazen, a démenti le bureau d'Interpol en Tunisie faisant état de "l'intention d'une centaine d'éléments terroristes présents à la base aérienne d'Al-Wattiya,  à l'ouest de la Libye, à la frontière avec la Tunisie, du côté de Ben Guerdane, de s'infiltrer en Tunisie ".

Ce démenti est intervenu dans une lettre en réponse à l'avis du chef de l'Office arabe et international de la police criminelle, en vertu d'un télégramme reçu d'Interpol Tunisie à cet égard, a rapporté le journal al-Wassat lundi.

En réponse au chef de l'Office arabe et international de la police criminelle, le ministre libyen de l'Intérieur a déclaré, selon la même source, que "la base aérienne nationale est sous le contrôle du ministère de la Défense et qu'elle ne peut en aucun cas être autorisée à servir de lancement d'un quelconque acte terroriste ou de sabotage qui déstabiliserait la sécurité et la paix".

"Nous surveillons et suivons l'activité terroriste sous toutes ses formes, et nous poursuivrons les personnes impliquées ou celles autour desquelles il y a des soupçons à travers nos organes antiterroristes".

Le ministre de l'Intérieur avait donné des instructions à un certains services de sécurité libyens concernant la correspondance du chef du Bureau de la police criminelle arabe et internationale.

Occupée depuis 2014 par les forces de l'Armée nationale libyenne basée à l'est et dirigée par le maréchal Khalifa Haftar, la base al-Wattiya a été utilisée durant l'attaque contre Tripoli et la région de l'Ouest en avril 2019 avant d'être reprise par les forces du gouvernement d'Accord national sortant en mai 2020, avec le soutien de la Turquie.

-0- PANA BY/JSG/SOC 23août2021