Agence Panafricaine d'information

Le Nigeria lance une campagne contre le viol et la violence basée sur le genre

Abuja, Nigeria (PANA) - La ministre de l'Information et de la Culture, Alhaji Lai Mohammed, a déclaré, jeudi, que son ministère travaille en partenariat avec le ministère fédéral des Affaires féminines pour lancer une campagne nationale contre le viol et la violence basée sur le genre dans le pays.

 

La ministre a fait cette déclaration lors d’une audience accordée, jeudi, à une délégation de la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH), dirigée par son secrétaire exécutif, Tony Ojukwu.

 

« En fait, le ministère fédéral de l'Information et de la Culture s'associe au ministère fédéral des Affaires féminines pour lancer une campagne nationale contre le viol et la violence basée sur le genre. Cette campagne inclura un plaidoyer, la sensibilisation du public et la mobilisation sociale », a indiqué la ministre de l’information.

 

« Cette campagne est nécessaire non seulement pour élever le niveau de sensibilisation au viol et à la violence basée sur le genre, mais aussi pour garantir que les Nigérians soient maîtres dans la lutte contre ces actes criminels répugnants et répugnants».

 

Alhaji Mohammed a assuré que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour éradiquer les cas de viol et d'autres formes de violence contre les femmes.

 

« Je peux vous assurer que le gouvernement fédéral fera tout son possible pour endiguer la vague croissante de viols et de violences basées sur le genre dans le pays », a-t-il affirmé.

 

La ministre, citant l'inspecteur général de la police, a indiqué qu'entre janvier et mai 2020, 717 cas de viol ont été signalés et il s'est réjoui de l’arrestation de 799 suspects au cours de la même période. Par ailleurs, 631 cas ont fait l'objet d'une enquête concluante et leurs auteurs ont été traduits en justice.

 

A son tour, M. Ojukwu a annoncé que la Commission organise une semaine d'activisme, sous le thème « Egalité et dignité pour les femmes '', dans le cadre de sa campagne de plaidoyer contre le viol et la violence sur le genre.

 

Il a appelé la police et les autres premiers intervenants à être plus proactifs dans la vérification des cas de violence basée sur le genre dans le pays, et a qualifié le viol de violation du droit à la vie et à la dignité de la victime.

 

Le Secrétaire exécutif de la CNDH a également sollicité l’appui du ministre pour cette campagne, notamment à travers l’utilisation des organes d'information publics pour mieux faire connaître la thématique.

-0- PANA MON/VAO/AKA/IS 18juin2020