Agence Panafricaine d'information

Le Comité des Nations unies soutient les femmes et les filles lors des manifestations mondiales contre le racisme

Genève, Suisse (PANA) - Le comité des droits des femmes de l'ONU a appelé à une nouvelle ère de droits humains et de la justice basée sur le genre, soulignant que la vie des femmes et des filles noires est également importante.

Dans un communiqué publié samedi, le Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes (CEDAW) a déclaré qu'il était solidaire des millions de femmes et de filles qui ont rejoint les rangs des manifestations après le meurtre de l'américain noir George Floyd, insistant sur le fait que leurs voix appelant à la fin du racisme doivent être entendues.

La violence infligée à George Floyd par quatre policiers aux Etats-Unis en mai a provoqué des manifestations antiracistes et des mouvements de solidarité à travers le monde.

« Au moment le plus difficile, Mr Floyd a appelé sa mère, tout comme d'autres victimes avant lui, nous rappelant la grande perte, la douleur et le bouleversement économique que subissent les femmes en perdant leurs enfants, conjoints et partenaires, frères et sœurs et autres membres de la famille dans ce cycle implacable de violence raciste ", a indiqué le Comité.

Alors que la majorité des meurtres ont été perpétrés contre des hommes afro-américains, des femmes afro-américaines, dont Yvonne Smallwood, Aiyana Jones, Sandra Bland et Breonna Taylor, ont également été victimes de violences policières. Taylor était une technicienne de la santé de 25 ans qui a été abattue dans son lit lorsque la police a fait une descente dans la mauvaise maison en mars 2020.

Le Comité a indiqué que les femmes et les filles sont également victimes du racisme et sont directement et indirectement touchées par l'injustice raciale et la discrimination. Bien que les descendants africains soient particulièrement touchés, le Comité est également préoccupé par le racisme systémique et la discrimination à l'égard des femmes et des filles autochtones / aborigènes et roms dans le monde.

« Le Comité reconnaît cet héritage (du racisme) et la nécessité d'ajouter nos voix à celles de ceux qui appellent à la justice et aux droits de l'homme pour tous", a déclaré le CEDAW dans son communiqué.

Au cours de cette Décennie internationale des personnes d'ascendance africaine, 2015-2024, déclarée par les Nations unies, le Comité a souligné qu'il est solidaire de la famille, des amis et des communautés de toutes les victimes du racisme systémique et de la violence raciste dans le monde et de tous ceux qui se sont levés pour faire part, de manière justifiée de leur indignation.

-0- PANA AR/AKA/TBM 11juil2020