Agence Panafricaine d'information

La production de pétrole en Libye toujours otage de la volonté de pays étrangers


Tripoli, Libye (PANA) - Les réjouissances des Libyens et avec eux, certains pays de la communauté internationale auront été éphémères, le temps que le maréchal Khalifa Haftar, rédige samedi un communiqué pour faire voler un éclat, les espoirs suscités par l'annonce par la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) de la levée de l'état de force majeur en prélude à la reprise de ses activités et de l'écoulement de l'or noir principale ressource de l'Etat libyen, après six mois de blocus ininterrompus
Connectez-vous si vous êtes abonné. Sinon abonnez-vous...
E-mail :
Mot de passe: