Agence Panafricaine d'information

L'UNESCO met en lumière la voix des femmes dans la conception du monde à venir

Paris, France (PANA) - L'UNESCO a invité d'éminentes femmes penseuses, artistes et activistes, dans des domaines allant de la climatologie aux relations internationales en passant par la physique et les études africaines, à exprimer leur point de vue sur les défis et les opportunités auxquels le monde sera confronté à la suite de la pandémie du COVID-19.

Les six premières vidéos courtes, publiées lundi, offrent un point de vue féminin sur les questions relatives à l'environnement, à l'éducation et aux relations internationales qui sont mises en avant pendant la crise mondiale actuelle, a déclaré lundi l'agence spécialisée des Nations unies dans un communiqué.

L'UNESCO a choisi de mettre en avant des perspectives féminines dans ses premières vidéos car la réflexion sur ces questions urgentes reste trop souvent dominée par des voix masculines et ce, dans de trop nombreuses régions du monde.

Les six premières femmes inspirantes présentées dans le Forum d'idées de l'UNESCO sont Katharine Hayhoe (Canada), climatologue, directrice du Centre des sciences du climat de l'Université Texas Tech, professeur de sciences politiques et championne de la Terre des Nations unies ; Fadia Kiwan (Liban), professeur de sciences politiques, directrice générale de l'Organisation des femmes arabes, membre du comité consultatif scientifique du programme UNESCO-MOST ; Sara Purca (Pérou), et chercheuse à l'Institut péruvien de la mer, lauréate du prix national L'Oréal-UNESCO pour les femmes et la science (2017) du Pérou.

Les autres sont N'Dri Assie-Lumumba (Côte d'Ivoire), professeur au Centre d'études et de recherche Africana de l'Université Cornell, présidente du comité consultatif scientifique du programme UNESCO-MOST ; Sakiko Fukuda-Parr (Japon), professeur de relations internationales, directrice du panel indépendant de l'Université d'Oslo sur la gouvernance mondiale de la santé ; et Márcia Barbosa (Brésil), physicienne, directrice de l'Académie brésilienne des sciences, lauréate du prix L'Oréal-UNESCO pour les femmes et la science (2013).

Selon le communiqué, de nouvelles contributions d’éminents hommes et femmes travaillant dans toutes les régions du monde dans une large variété de disciplines seront ajoutées à la plateforme du Forum des idées de l'UNESCO au cours des prochains mois.

 

-0- PANA AR/ASA/TBM 18mai2020