Agence Panafricaine d'information

Gambie: L'ex-vice présidente de la Gambie, Fatoumata Jallow Tambajang, désignée candidate pour la vice-présidence de la CUA

Banjul, Gambie (PANA) - L'ex-vice présidente de la Gambie, Fatoumata Jallow Tambajang, a été désignée, lundi, par les pays de l'Afrique de l'Ouest comme candidate de la sous-région au poste de vice-président de la Commission de l'Union africaine, ont indiqué des sources officielles à l'agence PANA à Banjul.

La même source renseigne également que la candidature de Tambajang a été soutenue par la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) à la suite de sa désignation par le gouvernement de la Gambie.

On signale également que la CEDEAO soutient la candidature de l'ambassadeur Martha Ama Akyaa pobee du Ghana pour le même poste.

Dr Katim Touray et Ernest Aubee, tous deux des ressortissants gambiens, ont également manifesté leur intérêt pour la candidature au poste de vice-président de la Commission de l'Union africaine.

Dr Touray est un ancien chercheur au ministère gambien de l'Agriculture, tandis que Aubee a officié en tant que chef de la division de l'agriculture au niveau de la Commission de la CEDEAO.

La CEDEAO avait soumis, le 28 août 2020, la liste des trois dignitaires gambiens et leurs compatriotes au niveau de la sous-région candidats aux postes à pourvoir au sein de la Commission de l'Union africaine.

Mme Tambajang était une conseillère au Président Dawda Jawara, le premier président de la Gambie, sur les questions liées aux femmes et aux enfants.

Elle a également présidé le Conseil national des femmes gambiennes et a eu à présider pendant six ans le Conseil économique et social de la Gambie.

La candidate gambienne au poste de vice-présidence de la Commission de l'Union africaine a également occupé le poste de secrétaire d'Etat pour la Santé et le Bien-être social du gouvernement gambien de 994 à 1995.

Mme Tambajang, pour rappel, est née à Brikama, à 25 km de Banjul, la capitale, et a fait ses études en Gambie, puis à Dakar, et en France.

Elle a obtenu une licence en français à l'université Sophia Antipolis de Nice.

La politicienne et activiste gambienne a également été vice-présidente de la Gambie et ministre des Affaires féminines de février 2017 au mois de juin 2018 sous le magistère du Président Adama Barrow.

Elle avait été désignée " nouvelle femme africaine de l'année" par le magazine, New African Woman, en avril 2017.

En mars 2017, elle a été élue comme membre du comité honoraire du forum des femmes africaines de Crans Montana.

-0-     PANA MSS/RA/BAI/BEH 08sept2020