Agence Panafricaine d'information

Fayez al-Sarraj discute les ambassadeurs d'Italie, de l'Union européenne et d'Algérie sur l'évolution de la situation en Libye

Tripoli, Libye (PANA) - Le président du Conseil présidentiel du gouvernement d'union nationale, Fayez al-Sarraj, s'est entretenu, dimanche, séparément "sur les relations bilatérales et l'évolution de la situation en Libye", avec les ambassadeurs d'Italie, Giuseppe Puccini, de l'Union européenne, Jose Antonio Sabadell, et d'Algérie, Abdelkader Hegazy.

Avec l'ambassadeur d'Italie, M. al-Sarraj a discuté "des trois voies pour résoudre la crise libyenne, sécuritaire, économique et politique, selon les résultats de la conférence de Berlin", a indiqué un communiqué du Bureau des médias du Conseil présidentiel, précisant, dans ce contexte, que "les deux parties ont convenu de la grande importance de la reprise de la production et de l'exportation de pétrole dans tous les champs et ports, et la nécessité de la non-fermeture des sites de production et d'exportation".

Lors de la réunion avec l'ambassadeur de l'Union européenne, le président  du Conseil présidentiel s'est félicité "d'un rôle plus actif de l'Union européenne dans les trois volets de Berlin", a précisé la même source, ajoutant que "les deux parties ont annoncé leur soutien à la tenue d'élections législatives et présidentielles et à la participation de l'Union européenne au processus de supervision et de contrôle de ces élections". 

La réunion a également abordé la question de l'immigration illégale et les efforts déployés par les gardes, soulignant que le rôle des gardes-côtes libyens dans la lutte contre ce phénomène, et dans ce contexte, le président du Conseil présidentiel a réitéré l’importance de se préoccuper de la question du développement dans les pays africains, en plus des autres dimensions humanitaires et sécuritaires".

Les deux parties ont également convenu de la nécessité de continuer à ouvrir les sites pétroliers et se sont engagées à ne pas permettre que se répète l'opération de fermeture, qui a causé de graves souffrances aux Libyens dans toutes les régions.

La rencontre avec l'ambassadeur d'Algérie a porté sur les relations bilatérales, au cours de laquelle le président du Conseil présidentiel a remercié l'Algérie "sœur pour sa contribution technique au soutien de la Compagnie générale d'électricité. La réunion a également mis l'accent sur le développement d'une coopération conjointe pour inclure plusieurs domaines vitaux".

En outre, l'ambassadeur d'Algérie a réaffirmé "le soutien de son pays au dialogue entre les Libyens selon les résultats de Berlin, et la volonté de l'Algérie de jouer un plus grand rôle dans les trois volets du dialogue, sécuritaire, économique et politique".

A noter que la Mission d'Appui des Nations unis en Libye (MANUL) qui supervise le processus politique, a annoncé samedi soir, la reprise du Forum politique inclusif en Libye de manière directe entre Libyens début novembre en Tunisie, précédé par des rencontres préparatoires par vidéoconférence le 26 octobre courant. 

-0- PANA BY/TBM 11oct2020