Agence Panafricaine d'information

Ethiopie: La Banque mondiale va gérer un projet d'éducation numérique de 14,85 millions de dollars

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) - L'Ethiopie a reçu une subvention de 14,85 millions de dollars américains du Partenariat mondial pour l'éducation (Global Partnership for Education, GPE) pour renforcer sa réponse aux perturbations de l'éducation causées par la pandémie du coronavirus (COVID-19), a déclaré la banque vendredi.

La Banque mondiale a déclaré qu'elle serait le bailleur pour l'Ethiopie de la  COVID-19 Education Response Project, qui vise à maintenir l'apprentissage des élèves pendant que les écoles sont fermées, à soutenir la réouverture des écoles en toute sécurité et à renforcer la résilience du système éducatif.

Le directeur national de la Banque mondiale pour l'Éthiopie, Ousmane Dione, a déclaré que le projet soutiendra les efforts du gouvernement pour offrir un enseignement à distance en utilisant des plateformes numériques et de diffusion, y compris la radio et la télévision, ainsi que des documents imprimés pour aider les écoliers, en particulier les enfants vulnérables et les filles d'éleveurs des ménages les plus pauvres, à continuer à apprendre pendant que les écoles sont fermées en raison de la pandémie.

La pandémie de la COVID-19 et les fermetures temporaires d'écoles ont écarté 26 millions d'élèves éthiopiens de l'école, ce qui pourrait avoir des répercussions à long terme sur leur santé, leur développement et leurs opportunités de gains futurs.

Les fermetures temporaires d'écoles peuvent également pousser certains enfants issus de ménages vulnérables, en particulier les filles et les élèves des zones rurales, à abandonner définitivement l'école, ce qui pose un besoin urgent de soutenir et d'encourager la réinscription une fois que les écoles rouvriront.

Pour soutenir la réouverture sûre et efficace des écoles, le projet fournira, entre autres, des milliers d'écoles en matériel sanitaire et de sécurité, mènera une vaste campagne de communication pour informer les parents et les élèves des ressources disponibles et des procédures de réouverture, et établira un service d'assistance d'urgence pour signaler les incidents de la  COVID-19.

Le projet soutiendra également des activités d'enseignement à distance pendant les fermetures d'écoles et proposera des activités d'apprentissage accéléré qui permettront aux élèves de "rattraper leur retard" après la réouverture des écoles.

L'Éthiopie a réalisé des progrès impressionnants en matière de développement social et humain, qu'il est important de maintenir.

Pour réaliser les aspirations nationales à atteindre le statut de pays à revenu moyen inférieur d'ici 2025, il est nécessaire d'améliorer le capital humain et de s'engager de manière continue dans l'éducation pour stimuler le développement économique.

La pandémie de la COVID-19 et le choc économique qui s'ensuit posent de sérieux défis au système éducatif, mais si l'Éthiopie agit rapidement pour soutenir la poursuite des apprentissages, elle peut atténuer les dégâts et même transformer la reprise en une nouvelle opportunité.

"L'Éthiopie est partenaire du GPE depuis 2004 et a fait de grands progrès pour améliorer son système éducatif et le rendre accessible à un plus grand nombre d'enfants", a déclaré Alice Albright, PDG du GPE.

 "Ces engagements portent leurs fruits, mais même de brèves interruptions dans l'éducation peuvent avoir des conséquences dévastatrices sur les apprentissages et le bien-être des enfants. Ces fonds d'urgence de la GPE aideront l'Éthiopie à s'assurer que ses gains durement acquis soient préservés et qu'aucun enfant ne soit laissé pour compte dans son éducation à cause de la COVID-19".

Le projet sera mis en œuvre au cours des 18 prochains mois et complétera et exploitera d'autres projets d'éducation en cours soutenus par la Banque mondiale.

Cette subvention fait partie de la réponse de la GPE à COVID-19, d'un montant de 500 millions de dollars, qui aide les pays à répondre à la COVID-19.

-0- PANA AO/VAO/ASA/BEH 04sept2020