Agence Panafricaine d'information

Début d'une visite officielle ce mercredi de la directrice générale de l’UNESCO à Brazzaville et Kinshasa

Paris, France (PANA) – La directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, effectuera à partir de ce mercredi, une visite officielle de 48 heures en Afrique centrale qui la conduira à Brazzaville et à Kinshasa, pour rappeler l’importance du retour à l’école et l’attention à apporter à l’éducation des filles.

«Plus de 1,6 milliard d’élèves dans le monde ont été brusquement privés d’école pendant la crise de la COVID-19. Dans le cadre de la Coalition mondiale pour l’éducation lancée en mars dernier, l’UNESCO a accompagné les États pour trouver des solutions adaptées et assurer la continuité de l’éducation, pierre angulaire de l’égalité et du développement, en particulier pour les filles et les femmes », a déclaré l’UNESCO, dans un communiqué rendu public lundi.

Soutenue par 150 partenaires de tous horizons, la Coalition mondiale pour l’éducation a permis de mettre en place des solutions très concrètes d’apprentissages à distance et d’accompagner 400 millions d’élèves dans le monde et près de 13 millions d’enseignants, a souligné l'agence onusienne.

A Brazzaville, ce mercredi, la directrice générale de l’agence onusienne, accompagnée dU ministre congolais de l’Enseignement primaire, Anatole Collinet Makosso, visitera le lycée de la Révolution (au lendemain de la rentrée des classes de ses 7 000 élèves), inaugurera le laboratoire de micro-science, ainsi que le studio de production et de lancement de la chaîne de télévision à domicile et s'adressera aux étudiants du pays par ce canal.

Au cours de son séjour dans la capitale du Congo, Audrey Azoulay visitera également le Centre de référence de la drépanocytose, en présence de la Première dame du Congo, Antoinette Sassou Nguesso, lancera le programme pour l’éducation des filles pour les sciences avec le Professeur Francine-Ntoumi, membre du jury Unesco-L’Oréal, signera un Accord-cadre de coopération global avec le ministre des Affaires étrangères avant d’achever la journée par un entretien avec le président congolais, Denis Sassou Nguesso.

La directrice générale de l’UNESCO se rendra, jeudi à Kinshasa, et sera accueillie par Willy Bakonga Wilima, ministre d’État, ministre de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), président de la Commission nationale pour l’UNESCO au Congo, participera à la cérémonie de remise du Prix UNESCO-Madanjeet Singh pour la promotion de la tolérance et de la non-violence à l’ONG congolaise « Centre Résolution Conflits » et aura une audience avec le président de la RDC, Félix Tshisékédi.

Parmi ses autres activités à Kinshasa, Audrey Aoulay visitera le Projet de « monitoring » des grands singes par drones et caméras pour leur conservation efficace, procédera à la mise en place d’un laboratoire de géomatique de l’ERAIFT pour la gestion de la base des données des habitats de grands singes à la Réserve de biosphère de Luki et sera informée de l’organisation en janvier 2021 d’un master régional MAB (L’homme et la biosphère) à l’ERAIFT sur les réserves de biosphère dans le contexte actuel du lac Tchad.

-0- PANA BM/IS/SOC 14oct2020