Interpellation prochaine de l'UA sur l'insécurité alimentaire en Afrique

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Le Réseau des organisations pour la sécurité alimentaire (un collectif d’ONG mauritaniennes, ROSA) va interpeller les chefs d’Etat et de gouvernements participant au 31é sommet de l’Union africaine (UA) prévu dimanche à Nouakchott, sur la persistance et l’aggravation de ce phénomène, qui menace les populations et la stabilité du continent, annonce une déclaration transmise, vendredi, à la PANA.

Le collectif d'ONG va rappeler aux dirigeants africains les engagements de la Conférence de Maputo en 2003, de consacrer 10% des budgets nationaux au développement de l’agriculture et ceux de la Conférence de Malabo de 2014 pour «une agriculture compétitive et moderne, contribuant fortement à l’élimination de la faim, à la réduction de la pauvreté et des inégalités».
Tous ces engagements n’ont pas été tenus, signale ROSA.

Le réseau va demander aux chefs d’Etat et de gouvernement réunis à Nouakchott "de traduire immédiatement tous ces engagements en projets bancables.

"Il va falloir mettre en œuvre l’engagement relatif à l’accès à la terre au profit des femmes à travers un octroi de 30% des terres aménagées et arrêter le bradage, l’expropriation et l’accaparement des terres des petits producteurs africains".

Le collectif demande d'harmoniser les outils de suivi des engagements, en particulier la nomenclature africaine et impliquer la société africaine dans le processus d’élaboration des budgets nationaux.
-0- PANA SAS/IS/IBA/SOC 29juin2018

29 june 2018 17:10:15




xhtml CSS