Inhumation des huit militaires tués dans le double attentat de Ouagadougou

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Les huit militaires burkinabè tués vendredi dernier dans la double attaque terroriste contre l’ambassade de France et l’Etat-major des armées, ont été inhumés mercredi au cimetière municipal de Ouagadogou, au sud de la capitale, a constaté la PANA sur place.

Ce sont un officier supérieur, cinq sous-officiers et deux militaires du rang qui ont été décorés à titre posthume avant leur enterrement.

On rappelle que la double attaque de Ouagadougou a fait au total, 16 morts dont huit assaillants abattus et huit soldats burkinabè, 85 blessés dont 61 militaires burkinabè et 24 civils.

Des dégâts matériels, il ressort que 29 véhicules ont été incendiés et 26 autres endommagés,  34 engins à deux roues ont été incendiés et 60 autres endommagés et des bâtiments dégradés.

La Procureure du Faso, Maiza Sérémé, a expliqué que le plus âgé des assaillants avait 25 ans et ils s'exprimaient en arabe et en bambara (Ndlr: une des langues parlées au Burkina Faso). Ils portaient des bandeaux sur lesquels il était écrit en arabe : " Il n'y a de divinité qu'Allah", ajoutant que les photos de ces derniers seront bientôt publiées.

La Procureure a indiqué que les assaillants étaient armés de fusils Ak47 et de grenades, ainsi que des liquides inflammables.

Dans le cadre de la coopération judiciaire, des enquêteurs sont venus de France pour appuyer l'équipe d'enquête burkinabè déjà sur place, a-t-elle ajouté.

Des complicités au sein de l’armée burkinabè avec les terroristes ne sont pas exclues, a déclaré mardi la Procureure, qui a souligné que les enquêtes ont permis d’interpeller huit personnes dont un militaire radié et deux autres militaires en activité.

Le double attentat a été revendiqué  par le Groupe pour le Soutien de l’Islam et des Musulmans (GSIM), rappelle-t-on.

Depuis 2015, le Burkina Faso est régulièrement la cible d’attaques terroristes. La capitale Ouagadougou a enregistré trois attaques meurtrières en moins de deux ans.
-0- PANA NDT/IS/SOC 07mars2018

07 mars 2018 17:19:33




xhtml CSS