Importantes décisions de la Cedeao à Lomé pour une sortie de crise en Guinée-Bissau

Lomé,Togo (PANA) - La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), en sommet extraordinaire samedi à Lomé, a pris d’importantes décisions pour régler la crise en Guinée-Bissau, a appris la PANA de sources officielles dans la capitale togolaise.

Le communiqué final rendu public à l’issue du sommet auquel ont pris part plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement, appelle les adversaires politiques à « poursuivre le dialogue pour la stabilité du pays ».

A cet effet, il approuve la nomination par le président José Mario Vaz, après consultations avec les forces politiques et la Société civile, de Aristides Gomez au poste de « Premier ministre de consensus ».

L’ensemble des acteurs politiques, poursuit le communiqué du sommet, a décidé de l’ouverture le 19 avril du Parlement afin de statuer sur « les points liés à la nomination des membres de la commission électorale et de la prorogation de la législature ». Quant aux élections législatives, signale la Cedeao, elles se tiendront le 18 novembre prochain.

Pour y parvenir, indique la Cedeao, « le sommet entérine la prorogation du mandat de la Mission de la Cedeao en Guinée-Bissau (Ecomib) jusqu’au 30 juin 2018 et exhorte les forces de défense et de sécurité bissau-guinéennes de contribuer à assurer la paix et la sécurité dans tout le pays ».

Samedi, s‘est tenu à Lomé, capitale du Togo, un sommet extraordinaire de la Cedeao, dirigé par son président en exercice, le chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé.

En rappel, depuis plusieurs mois, la Guinée-Bissau fait face à une crise politique d’envergure, empêchant la formation d’un gouvernement acceptable par les acteurs politiques et la stabilité politique du pays.

Le président guinéen, Alpha Condé, médiateur de la crise bissau-guinéenne, soutenu par la Cedeao, a permis d’aboutir aux décisions prises à Lomé pour un dégel de la situation.
-0- PANA FAA/BEH/IBA 15avr2018

15 Abril 2018 12:07:30




xhtml CSS