Imminence d'une catastrophe alimentaire au Zimbabwe, selon l'ONU

Harare- Zimbabwe (PANA) -- Deux agences du système des Nations unies ont attiré l'attention mercredi sur une possible catastrophe humanitaire au Zimbabwe si ce pays n'importe pas d'urgence suffisamment de nourriture pour des millions de ses habitants touchés par la sécheresse.
Dans un rapport conjoint, le Programme alimentaire mondial (PAM) et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) indiquent que le Zimbabwe a besoin de 1,77 millions de tonnes de nourriture, surtout du maïs, pour tenir jusqu'à la prochaine récolte, prévue en mars 2003.
"Cette étude sur l'équilibre céréalier souligne l'éventualité d'une catastrophe humanitaire au Zimbabwe.
Pour éviter une crise humanitaire et une famine potentielle, il va falloir procéder sans délai à des importations de maïs et trouver les financements nécessaires", souligne le rapport.
Le Zimbabwe, qui est un des nombreux pays d'Afrique australe touchés par la sécheresse cette année, importe déjà des aliments en provenance de l'Argentine, du Brésil, de la Chine, du Kenya et de l'Afrique du Sud, afin de faire face à la famine sévissant dans le pays.
Cependant, le manque de devises étrangères limite les importations d'aliments et les agences internationales d'aide ont dû venir à la rescousse du gouvernement de Harare.
Le PAM, à lui tout seul, est en train de mobiliser 60 millions de dollars US pour financer les efforts d'assistance alimentaire du Zimbabwe et la moitié de la somme a déjà pu être collectée.

23 mai 2002 10:33:00




xhtml CSS