Il faut réaliser les OMD dans les délais fixés

Syrte- Libye (PANA) -- Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de l'Union africaine (UA) ont exprimé leur détermination à redoubler d'efforts au niveau national, régional, continental et international en vue de réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) dans les délais fixés, c'est-à-dire à l'horizon 2015.
Au terme du 5ème sommet ordinaire de l'UA, mardi à Syrte (centre de la Libye), les leaders africains ont décidé de créer un environnement propice à l'investissement et au développement en Afrique grâce à la promotion de la paix et de la sécurité; en garantissant une bonne gouvernance dans les pays africains à travers le renforcement des mécanismes régionaux et continentaux.
Ils décident de prendre en charge l'instabilité politique sur le continent en vue de créer une Afrique exempte de conflits à l'horizon 2010 et collaborer pleinement avec les mécanismes régionaux et continentaux pour la mise en oeuvre opérationnelle, dans les meilleurs délais, du système continental d'alerte rapide (SCAR).
Dans le but de concrétiser ces objectifs, le sommet de Syrte propose un train de mesures, notamment l'adoption de stratégies de réduction de la pauvreté, la promotion de l'économie rurale et de l'agriculture.
La libéralisation du secteur privé, la mise au point d'une stratégie de développement industriel, le renforcement de la compétitivité des économies africaines et la gestion prudente des ressources naturelles font également partie des décisions prises pa les dirigeants africains à Syrte.
Ils ont aussi envisagé l'augmentation des investissements pour le développement de l'infrastructure et des services des transports, des télécommunications et de l'énergie, ainsi que l'intégration de la dimension genre dans les stratégies nationales de développement et la réduction de l'extrême pauvreté chez les femmes.
Par ailleurs, le sommet de Syrte propose la promotion des Technologies de l'Information et de la Communication, le renforcement des systèmes de santé, la lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose, le paludisme et autres maladies.
Il a aussi suggéré l'élaboration de programmes et de systèmes de protection sociale et la mobilisation de ressources nationales additionnelles pour le financement des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).
A cet égard, le sommet lance un appel à la communauté internationale, en particulier l'ONU, pour qu'elle soutienne les efforts de l'Afrique et invite le G8 à adhérer pleinement à toutes les recommandations de la Commission africaine et d'accélérer leur mise en oeuvre.
Il demande aux pays développés et aux partenaires d'accélérer le processus d'annulation totale de la dette de l'Afrique d'ici à 2007 et salue la proposition des ministres des Finances du G8 concernant l'annulation de la dette de 14 pays africains.

05 juillet 2005 18:41:00




xhtml CSS