Zeidan : la Libye tient à une présence effective en Afrique

Tripoli, Libye (PANA) - Le Premier ministre libyen, Ali Zeidan, a affirmé que la participation de la Libye dans les rencontres de la Communauté des pays sahélo-sahariens (CEN-SAD), après la Révolution du 17 février, prouve les liens solides de ce pays de l'Afrique du Nord au reste du continent et sa décision d'être présente de manière effective en Afrique.

Le Premier ministre libyen, qui s'exprimait lors de l'ouverture du sommet extraordinaire de l'organisation des pays sahélo-sahariens ce samedi à N'Djamena, au Tchad, a précisé que: ''la Libye sera présente dans cette organisation, notamment dans le domaine de la sécurité'', affirmant l'engagement de son pays à contribuer au retour de la sécurité, du développement au Mali et à son unité et la paix dans ses territoires.

M. Zeidan a insisté sur le fait que la coopération entre les pays membres de la CEN-SAD doit être axée sur une nouvelle vision mettant l'accent sur le développement durable et sur le maintien de la sécurité pour ses Etats et le respect mutuel et la non ingérence dans les affaires intérieures des autres. Il a affirmé la volonté de la Libye de soutenir la reforme du système de fonctionnement de l'organisation, ce qui va constituer un nouveau départ pour ses pays membres.

Il a indiqué que le rôle de la Libye dans le continent africain sera axé sur de nouvelles bases, tout en assurant les chefs d'Etat des pays de la CEN-SAD sur la situation en Libye, affirmant que ''la Libye se porte bien, malgré que plusieurs personnes avaient prédit que ses festivités marquant le deuxième anniversaire de la Révolution seront ternies".

''Nous sommes venus ici pour confirmer l'importance de nos relations avec l'Afrique et l'importance de la CEN-SAD qui constitue un lien entre frères du continent africain'', a dit le chef du gouvernement libyen.

Il a assuré que la position de la Libye vis-à-vis de l'organisation ne change pas en fonction des hommes ou du système.

Le sommet extraordinaire de la CEN-SAD, qui regroupe 28 pays africains, se penche sur le renforcement des relations commerciales et économiques entre les pays membres et sur la lutte contre la pauvreté, la faim et la désertification. Il se propose aussi d'étudier la question de relever le niveau de développement de la région et de trouver des solutions aux conflits dans le continent.

-0- PANA ADIN/TBM/IBA 17février2013

17 فبراير 2013 19:57:08




xhtml CSS