Zambie: une ONG zambienne «consternée» par la fermeture du journal "Post"

Lusaka, Zambie (PANA) - L'Oasis Forum, une Organisation non-gouvernementale zambienne, affirme qu'elle est non seulement consternée, mais aussi profondément attristée par les événements entourant la fermeture des bureaux du journal "The Post".

Le forum a déclaré que la fermeture entoure la violation de la liberté de la presse et d'expression, en particulier quand la Zambie va tenir ses élections générales, le 11 août et le fait que l'électorat en a besoin pour prendre des décisions éclairées fondées sur un large éventail d'informations.

Oasis Forum comprend le Conseil des Eglises en Zambie (CCZ), l'Association des droits de l'Homme de la Zambie (LAZ), le Conseil non-gouvernemental de coordination (NGOCC) et la Conférence épiscopale de la Zambie (ZEC),

«Nous croyons fermement que la fermeture du "Post" ne présage rien de bon avec notre système démocratique. Quoiqu'il en soit, cela crée un climat politique déjà volatile encore plus polarisé", a déclaré, jeudi, le président d'Oasis Forum, Père Cleophas Lungu.

Le principal journal indépendant de la Zambie, "The Post", a été fermé, le 21 juin, par la Zambia Revenue Authority (ZRA) sur des arriérés d'impôts à hauteur de 53 millions de kwachas. (1 dollars US = 10 K).

Mais l'Oasis Forum a observé jeudi que cet incident et le comportement douteux à la fois de ZRA et de la Police de la Zambie étaient les autres manifestations d'une panne grave de l'Etat de droit et de l'anarchie généralisée dans le pays.

"En effet, si une autorité publique peut avoir l'audace d'ignorer une ordonnance valablement émise d'un tribunal et juridiquement contraignante, alors nous ne pouvons que nous demander où va ce pays. Encore une fois, si les organismes d'application de la loi ne peuvent être vus assez exécutant, de manière égale, cohérente, raisonnable et professionnelle leur mandat en vue de protéger les citoyens, nous nous demandons vers qui ceux qui se sentent menacés devraient courir», a déclaré le père Lungu.

"En outre, s'il est vrai que la ZRA ne recueillait pas les énormes et très médiatisées impôts du journal "The Post" depuis 2009, alors les esprits doivent regagner leur rang en raison de leur incompétence et de leur consternante négligence".

En outre, le Oasis Forum a également marqué sa profonde préoccupation et dégoût au sujet du comportement brutal des officiers en uniforme, ainsi que des cadres présumés qui ont arrêté le rédacteur en chef du journal, Fred M'membe, sa femme Mutinta et son adjoint rédacteur en chef, Joseph Mwenda.

L'Oasis Forum a déclaré qu'il était pleinement conscient des implications d'éviter ou de se soustraire à l'impôt et qu'aucune excuse légale ne pourrait être donnée pour les personnes et les institutions qui ont refusé de payer l'impôt, mais que la violence physique lâchée sur le trio était totalement déplacée et doit être condamnée dans les termes les plus forts.

"Nous condamnons dans les termes les plus forts possibles toute forme d'intimidation et de répression de la presse indépendante, qui est une partie prenante essentielle dans tout pays démocratique qui ne prêche pas seulement, mais met en pratique les préceptes de la bonne gouvernance", a ajouté le Père Lungu.
-0- PANA MM/MA/MTA/IS/IBA 30juin2016

30 juin 2016 15:30:06




xhtml CSS