Yar'Adua plaide pour le respect de l'Etat de droit en Afrique

Abuja- Nigeria (PANA) -- Le président du Nigeria, Umaru Yar'Adua, a déclaré vendredi, à Addis-Abeba, en Ethiopie, que le développement économique et la prospérité continueront de fuir les pays africains tant que le problème récurrent que constitue l'instabilité politique n'aura pas fait l'objet d'un traitement énergique de la part des dirigeants africains, apprend-on d'un communiqué rendu public, samedi, dans la capitale éthiopienne.
Le président Yar'Adua a ainsi appelé les chefs d'Etat et de gouvernement du continent à adhérer aux principes de la démocratie, de la bonne gouvernance et de l'Etat de droit, qui constituent, selon lui, "des ingrédients essentiels pour l'instauration de la stabilité politique en Afrique".
S'exprimant à l'occasion d'un entretien avec le secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA), M.
Abdoulie Janneh, en marge de la 10ème session du sommet de l'Union africaine (UA), le chef de l'Etat nigérian a affirmé qu'en sus de prendre des mesures pour garantir la stabilité politique, les dirigeants africains doivent aussi s'attaquer au problème du déficit d'infrastructures qui handicape leurs pays respectifs.
“Nous ne pourrons réellement assurer le développement de nos économies que lorsque nous aurons réussi à trouver une solution à la crise énergétique que connaissent nos pays et à créer des systèmes de transport efficaces”, a-t-il encore fait observer à M.
Janneh.
“Au Nigeria, nous prenons des mesures pour combler rapidement le fossé qui existe entre les infrastructures essentielles existantes et nos besoins nationaux".
“Les autres pays africains doivent en faire de même.
C'est d'ailleurs ce que j'ai dit à mes frères africains”, a expliqué le président Yar'Adua.
Pour sa part, M.
Janneh a informé le chef de l'Etat nigérian que la CEA était en train de se repositionner pour s'adapter aux nouvelles réalités de l'UA.
Il a donné au président Yar'Adua l'assurance que la CEA est disposée à soutenir le Nigeria dans la mise en oeuvre du programme en sept points défini par son administration.
Le président Yar'Adua s'est, d'autre part, entretenu avec le président de la République du Bénin, Boni Yayi, en vue du renforcement de la coopération entre les deux pays, indique-t-on.

02 février 2008 13:10:00




xhtml CSS