Wade souligne la nécessité de créer un gouvernement fédéral

Accra- Ghana (PANA) -- La clôture du 9ème sommet ordinaire de l'Union africaine est attendue pour ce mardi après-midi, dans la capitale ghanéenne, par l'adoption d'une stratégie précise pour la création d'un gouvernement fédéral africain dans un delai de six mois.
Le sommet avait poursuivi le débat entre les leaders et dirigeants africains sur la formation du gouvrernement fédéral africain lors de la deuxième séance à huis-clos tenue dans l'après-midi de lundi, tandis que les consultations bilatérales et multilatérales ont continué jusque tard dans la nuit de lundi à mardi.
Lors d'une rencontre avec les organisations féminines africaines, le président sénégalais Abdoulaye Wade a indiqué que tous les pays africains ont exprimé, à travers le débat, leur soutien pour la création du gouvernement fédéral africain.
Il a, toutefois, révélé l'existence de certaines divergences de point de vue qu'il attribue à des questions ayant trait à la souveraineté nationale et aux liens établis par certains dirigeants entre l'intégration politique et la réalisation de l'intégration économique en premier lieu.
Des sources proches du sommet ont indiqué que le Premier ministre éthiopien, qui est l'un des partisans de la politique des étapes, s'est éxprimé au cours de la 2ème séance à huis-clos pour dire: "Il paraît que la majotrité d'entre nous s'oriente vers le projet unioniste africain".
Le président sénégalais a martelé que la frilosité manifestée à propos de la question de la souveraineté nationale et la question de l'intégration économique ne doivent pas retarder la création du gouvernement fédéral africain, estimant qu'il s'agit de prétextes futiles.
"On ne peut réaliser l'intégration économique que par l'intégration politique et de ce fait, ceux qui réclament l'intégration économique en premier lieu font perdre davantage de temps à l'Afrique, ce qu'elle ne peut plus supporter", a-t-il insisté.
Il a ajouté aussi que la réalisation, aujourd'hui à Accra, d'une avancée, signifiera l'édification d'une entitié politique et économique africaine permettant au continent de traiter avec les grands blocs qui émergent dans le monde d'aujourd'hui, l'Europe et les Etats-Unis, au Nord et la Chine et le reste de l'Asie, à l'Est.
Le président Wade a conclu sa communication pour réafirmer que le sommet d'Accra débouchera "inéluctablement" sur une stratégie conduisant à la création d'un gouvernement fédéral aficain.

03 juillet 2007 11:51:00




xhtml CSS