Visite d'une mission onusienne des droits de l'Homme au Soudan

Khartoum- Soudan (PANA) -- Les autorités de Khartoum ont accueilli samedi une mission du Haut commissariat de l'ONU pour les droits de l'Homme en l'invitant "à se rendre librement dans toute zone de la région du Darfour à tout moment" et à faire toutes les rencontres qu'elle jugerait nécessaires.
"La mission est libre de se rendre partout dans la région.
Et quel que soit le résultat de sa tournée, elle trouvera que le Soudan n'a rien à cacher", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Mustafa Osman Ismail lors d'un point de presse samedi à Khartoum.
La mission d'enquête de l'ONU a quitté Khartoum le même jour pour le Darfour où elle passera trois jours à rencontrer les autorités et à visiter les camps et zones où les personnes déplacées sont installées.
Le ministre a reconnu l'existence de violations des droits humains dans la région du Darfour qui traverse une situation extraordinaire, mais a ajouté que ces violations ne sont aucunement assimilables à une purification ethnique ou à un génocide.
"Si vous me demandez s'il y a ou non des violations des droits humains au Darfour, je vous répondrai oui bien sûr mais il ne s'agit, en aucune façon, de purification ethnique ou de génocide", a-t-il dit.
"Les violations des droits humains dans le sens du manque de traitements médicaux ou dans celui qui consiste à chasser les gens de leurs maisons ou le manque de nourriture et l'insécurité, existent comme dans tout autre pays, y compris les Etats-Unis", a souligné M.
Ismail.
Par ailleurs, le ministre a accusé certains pays européens de mener une politique "de deux poids deux mesures" concernant le Soudan, tout en faisant la sourde oreille sur ce qui se passait en Irak et dans les territoires palestiniens occupés.

25 avril 2004 10:02:00




xhtml CSS