Visite d’une délégation onusienne et européenne mardi en Centrafrique

Abidjan, Côte d’Ivoire (PANA) – Une délégation d’experts de haut niveau des Nations unies et de la Commission européenne effectuera du 10 au 14 février, une visite en Centrafrique pour y évaluer la crise humanitaire actuelle qui a empiré depuis 2014 et examiner la réponse aux besoins d’aides et de protection des personnes déplacées, indique un communiqué du Haut- commissariat des Nations unies aux droits de l’homme transmis vendredi à la PANA.

La délégation évaluera les nouvelles dimensions, l’étendue et la gravité de la crise humanitaire en Centrafrique et identifiera les problématiques majeures, et proposera un plan d’actions concret pour promouvoir et protéger les droits des personnes déplacées.

Les conclusions des experts auront pour but de renforcer le soutien mondial pour la réponse humanitaire et de promouvoir la paix et la sécurité auprès des acteurs compétents aux niveaux local, régional et international.

La délégation visitera des villes telles que Bambari, dans la préfecture de Ouaka, afin d’y évaluer l’impact humanitaire de la crise et les efforts d’urgence actuels et Yaloke, dans la préfecture d’Ombella M’Poko, où plus de 500 membres de la minorité peule demandent actuellement à être relocalisés dans les pays voisins.

Les experts rencontreront aussi des hauts responsables du gouvernement, des représentants des Nations unies, des Ong internationales, des donateurs, des représentants religieux et des communautés affectées.

Cette délégation sera conduite par la coordinatrice adjointe des secours d’urgence, Mme Kyung Wha Kang, le rapporteur spécial des Nations unies sur les droits de l’homme des personnes déplacées dans leur propre pays, Chaloka Beyani, et le directeur des opérations du service d’aide humanitaire et de la protection civile de la Commission européenne, Jean-Louis de Brouwer.

On rappelle que l’experte indépendante de l’Onu aux droits de l’homme, Mme Marie-Thérèse Kéita Bocoum, y a entamé depuis le 3 février, une quatrième visite qui porte sur l’examen de l’évolution de la situation des droits de l’homme et sur la mise en œuvre de ses recommandations.

La République centrafricaine se trouve dans une crise humanitaire généralisée avec plus de 438 000 personnes déplacées à travers le pays, y compris plus de 58 000 personnes dans la capitale Bangui, et plus de 423 000 réfugiés dans les pays voisins.

Environ 2,7 millions de personnes sont dans le besoin immédiat d’aide d’urgence, alors que de terribles atrocités et attaques contre les civils et les travailleurs humanitaires continuent d’être signalées.

-0- PANA BAL/BEH/SOC   06 février 2015

06 février 2015 23:07:25




xhtml CSS