Violents affrontements entre groupes armés à Tripoli

Tripoli, Libye (PANA) - Des explosions d'obus et de missiles et des tirs à l'arme lourde et moyenne se sont intensifiés ce lundi dans plusieurs zones au sud-ouest de Tripoli, ont indiqué des sources de sécurité et des témoins.

Des obus sont tombés dans un quartier voisin de Aïn Zara, provoquant la panique parmi les habitants, mais aucune victime n'a été signalée, ont annoncé des témoins d'Aïn Zara.

De leur côté, les résidents des zones de Salaheddine à Khellet al-Furjan et la route entre Ben Ghashir (banlieue sud de Tripoli) ont indiqué avoir entendu des tirs d'artillerie tard dimanche soir, et qui se sont poursuivis jusqu'à ce lundi à l'aube.

Les accrochages armés opposent les forces du Bataillon des Thowars de Tripoli soutenues par les Forces de soutien central d'Abu Slim qui agissent sous l'égide du gouvernement d'union nationale, d'une part, aux forces dites Brigade VII; connues sous le nom Al-Kaniat qui est le nom de famille de son commandant.

A noter que des zones s'étendant de Gasr Ben Ghashir vers la capitale Tripoli, du côté  sud, sont le théâtre de tensions depuis des jours marquées par la fermeture d'un certain nombre de routes principales et l'installation de barrières de sécurité, en particulier dans les quartiers de Salaheddine, Khellet al-Furjan et Wadi Rabi.

Le porte-parole des Forces de soutien central de sécurité d'Abou Slim a accusé "les milices d'Al-Kaniat" de tenter d'envahir la capitale en s'alliant avec le groupe Combattant, d'obédience islamiste, pour prendre le contrôle des sièges de certaines institutions de l'Etat.

Il a ajouté que le Bataillon des Thowars de Tripoli dirigé par Haithem Tajouri, et un groupe des forces de sécurité centrale dirigé par le capitaine Abdel Ghani al-Kikli, se sont opposés aux  assaillants et les ont forcés à battre en retraite vers la région de Wadi Rabi, au sud-ouest de Tripoli.
-0-PANA BY/BEH/SOC 27août2018

27 août 2018 17:34:21




xhtml CSS