Vers une base juridique du passage au numérique de la radiodiffusion francophone

Cotonou, Bénin (PANA) - Des juristes africains et européens prennent part dès vendredi à Cotonou, à un atelier sur la dimension juridique de la transition de la radiodiffusion vers le numérique dans l’espace francophone, a appris la PANA ce jeudi des organisateurs dans la métropole béninoise.

Organisé par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC–Bénin) et l’Organisation internationale de la Francophonie(OIF), cet atelier de deux jours permettra de mettre à la disposition des pays francophones du Sud un ensemble d’instruments juridiques susceptibles de les accompagner dans la mise en place du processus de transition de la radiodiffusion analogique vers le numérique.

L’atelier de Cotonou permettra également la mise en place d’un réseau ou d’une plate-forme de juristes francophones, spécialistes des Technologies de l’information et de la communication (TIC).

Le kit juridique, qui sera présenté au cours de cet atelier, est organisé de manière à aider l’ensemble des acteurs de la transition numérique dans leur réflexion juridique. Le document en lui-même aborde l’ensemble des sujets à traiter dans le cadre de l’évolution juridique et réglementaire des paysages audiovisuels. Il est complété par deux séries d’annexes qui présentent d’une part le déroulement et les principaux choix de la transition numérique dans les pays étudiés (Belgique, Canada, France, Suisse) et d’autre part un cadre économique de la transition numérique.

Prendront part à la rencontre de Cotonou, 28 juristes de haut niveau en provenance du Cameroun, du Sénégal, du Burkina Faso, du Togo, de la Côte d’Ivoire, de la Centrafrique, du Congo, des Iles Comores, du Niger, de l’Ile Maurice, du Canada, de la France, de la Belgique et du Bénin.

-0- PANA  IT/TBM/IBA 15septembre2011

15 septembre 2011 17:23:27




xhtml CSS