Vers la construction de centres de détention des délinquants mineurs au Congo

Brazzaville, Congo (PANA) - Le gouvernement est en train d’examiner les possibilités de construction de centres d’incarcération des délinquants mineurs, plus connus sous l’appellation des ‘’ bébés noirs’’ dont l’âge oscille entre 15 et 16 ans, a annoncé, samedi à Brazzaville, le ministre congolais de l’Intérieur et de la Décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou, lors de l’interpellation sur ce phénomène par le Sénat.

La construction prochaine de ces centres est la bienvenue, car le pays n’autorise pas la garde dans les geôles des délinquants mineurs, a précisé Mboulou, qui a ajouté: ‘’ Il est avéré que les actes criminels posés par ces bandits ne peuvent en aucun cas laisser la Police les remettre à la disposition de leurs parents. Mais le pays ne dispose pas de structures adaptées de correction de cette catégorie de malfrats‘’.

‘’ Ce qui fait que, lorsque la Police appréhende ces "bébés noirs", elle se trouve dans l’obligation de les remettre à leurs parents. Une fois relâchés, ces brigands ont l’obligation de se présenter devant les instances judiciaires pour des besoins d’enquête‘’, a-t-il indiqué.

Par ailleurs, M. Mboulou a incriminé les parents de ces "bébés noirs" qui n’ont pas su inculquer à leurs progénitures une éducation conséquente. ‘’C’est pour cette raison qu’il arrive parfois que je demande à la Police d’arrêter le "bébé noir" et ses parents‘’, a-t-il souligné.

Réagissant aux préoccupations des sénateurs sur la libération des "bébés noirs" par les services chargés de les traquer, aussi sur les mesures prises par la communauté des Etats de l’Afrique centrale en matière de Police criminelle, le ministre congolais de l’Intérieur a relevé que les phénomènes ’’bébés noirs‘’ à Brazzaville et ‘’armées de rails‘’ à Pointe- Noire, constituent actuellement un véritable problème social que le gouvernement s’emploie à combattre.

Au sujet de la criminalité, M. Mboulou a dit que l’accord de coopération relatif à la criminalité relève des secrets d’Etat et ne peut faire l’objet d’un débat que dans un cadre restreint.
-0- PANA MB/BEH/IBA 18mars2018

18 mars 2018 09:58:48




xhtml CSS