Vague ďagressions de journalistes dans le Puntland, en Somalie

Mogadiscio, Somalie (PANA) - L'administration du territoire somalien autonome du Puntland a lancé une campagne contre "la vague d'agressions" de journalistes dans les zones sous son contrôle et ce, à la suite de l'arrestation mercredi dernier, du journaliste Abdelmalek Alduune, accusé par les autorités du Puntland de soutenir le président somalien élu, Mohamed Abdullahi Mohamed dit ''Farmajo''.

Selon des médias locaux qui ont donné l'information, les autorités du Puntland ont aussi arrêté dimanche à Hargeisa, capitale du territoire, le propriétaire et directeur du canal ''Universal'', Ahmed Aboubakar qui, selon des informations récentes, aurait été libéré, alors qu'Alduune est toujours en détention.

L'Union nationale des journalistes somaliens a, dans un communiqué, appelé lundi les autorités à libérer le journaliste Alduune incarcéré depuis six jours.

Celles-ci avaient publié vendredi dernier une injonction qui interdit aux politiques et aux journalistes originaires des régions de Puntland de se rendre à Mogadiscio.

Le Puntland avait annoncé de façon unilatérale sa scission de la République fédérale de Somalie en 1991, mais n'a obtenu jusqu'à présent aucune reconnaissance internationale, signale-t-on.

-0- PANA AD/IN/TBM/SOC 20février2017

20 février 2017 19:48:50




xhtml CSS