Union africaine et IPPF à l'avant-garde de l'intégration du VIH et de la SSR au Sport

Abidjan, Côte d'ivoire (PANA) - Le directeur Afrique du Programme international de la Planification familiale (IPPF), M. Lucien Kouakou,  a annoncé la tenue, jeudi dans la capitale ivoirienne, d'une cérémonie au cours de laquelle, la Commission de l'Union africaine et l'lPPF entendent mettre à profit leur partenariat pour engager le processus d'intégration des questions de santé, tels le VIH  et  la Santé sexuelle et reproductive (SSR) aux activités sportives continentales.

M. Kouakou, qui faisait cette annonce ce mardi, au cours des travaux des experts réunis en prélude à la tenue, les 25 et 26 juillet de la 5eme conférence africaine des ministres des Sports, estime que l'important rôle que joue le sport dans le développement durable, ainsi qu'en faveur de l'instauration de la fraternité et de l'esprit de tolérance,  en fait une plate-forme privilégiée pour accroître l'accès aux informations et aux services liés au VIH et à la SSR.

En effet les progrès obtenus par la lutte contre le VIH/SIDA, avec le développement du traitement aux antiretroviraux, ne sauraient reléguer au second plan les actions de prévention qui méritent plutôt d'être intensifiées au même titre que la lutte contre la stigmatisation et la discrimination, afin d'infléchir  la part des nouvelles infections, notamment parmi les populations-clé à savoir les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes, les professionnels du sexe, les consommateurs de drogues injectables, ainsi que les personnes  transsexuelles).

D'après des études menées sur le mode de transmission du VIH, ces populations-clé comptent pour "une part notable du pourcentage des personnes infectées à VIH" et représentent "une part conséquente des personnes nouvellement infectées à VIH", allant de plus de 25% au Mozambique à 80% au Maroc, en passant par  le Kenya (environ 33%) et le Nigeria  (51%).

C'est donc pour contribuer à combler les besoins non satisfaits par le renforcement et la diversification des moyens d'accroitre l'accès à la prévention et au traitement, aussi bien qu'aux produits et services en Santé sexuelle et reproductive que l'IPPF à pris l'initiative de partager avec l'Union africaine, mais également avec les ministres africains des Sports et les organisations œuvrant dans le secteur,  l'idée d'une prise en compte de la problématique VIH et SSR dans le domaine sportif.

Les experts, dont la réunion prendra fin ce mercredi, mettent une dernière main à la préparation du projet de "Déclaration d'Abidjan" devant être adopté par les ministres dont les travaux se focaliseront sur comment "utiliser le sport comme facteur de réalisation des programmes nationaux de développement", sans occulter le domaine particulier et sensible qu'est la Santé en général.
-0- PANA SSB/IBA  23juillet2013

23 juillet 2013 17:20:07




xhtml CSS