Une vieille femme condamnée pour avoir contaminé un jeune garçon

Blantyre- Malawi (PANA) -- Une vieille femme de 60 ans a été condamnée à sept ans de travaux forcés par le tribunal de la ville de Tomba (est du Malawi) pour avoir transmis le virus du VIH à un garçon de 11 ans.
La coupable, Emmie Mkumbira, est restée imperturbable pendant que le juge Sidira Munthali prononçait la sentence, à l'issue d'un procès à huis clos.
Seuls les parents du garçon, la police et l'accusée ont assisté au jugement de cette affaire inhabituelle qui a nécessité trois semaines d'audience.
Le tribunal avait été informé que le 24 août dernier, Mme Emmie avait invité le jeune garçon à venir dans sa maison et lui avait demandé de lui gratter le dos.
Profitant de l'occasion, elle l'aurait contraint à avoir des relations sexuelles avec elle.
Le porte-parole de la police, Oliver Soko, a déclaré mercredi, à Blantyre, dans un entretien avec la PANA, que le jeune garçon, dont l'identité n'a pas été révélée, qui s'était plaint de douleurs et de sensations de gêne, avait été contraint néanmoins par la vieille femme à passer à l'acte.
Le garçon avait caché sa mésaventure à ses parents jusqu'à ce qu'il commence à ressentir des irritations ainsi que des douleurs insupportables dans ses parties génitales.
La police avait immédiatement arrêté la veuve et l'avait transférée à l'Hôpital central de Zomba, où elle avait dû subir des tests médicaux qui avaient révélé qu'elle était porteuse du VIH et qu'elle avait aussi la syphilis.
Les parents et des membres de la famille du jeune garçon avaient éclaté en sanglots lorsqu'ils avaient été informés que le vieille dame était porteuse du virus du VIH.
Bien que les cas de viol et d'attentat à la pudeur soient fréquents au Malawi, les affaires impliquant des femmes qui auraient contraint de jeunes enfants à avoir des rapports sexuels avec elles sont très rares et, lorsque cela arrive, les garçons s'abstiennent généralement d'en parler.

10 octobre 2001 22:55:00




xhtml CSS