Une trentaine de chefs d’Etat au 20ème Sommet de l’UA ouvert dimanche à Addis-Abeba

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) – Une trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement participent au 20ème Sommet de l’Union africaine (UA), qui s’est ouvert ce dimanche à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, en présence du président de l’Autorité de palestinienne, Mahmoud Abas, invité spécial du Sommet.

Le Sommet, qui a pour thème principal "Panafricanisme et renaissance africaine", enregistre la présence du Zimbabwéen Robert Mugabe, du Soudanais Omar el-Béchir, du Sud-africain Jacob Zuma, du Nigérian Goodluck Jonathan, de l’Ougandais Yoweri Museveni, du Sud-soudanais Salva Kir, de l’Equato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, du Gabonais Ali Bongo Ondimba, du Congolais Denis Sassou N’Guesso et du Béninois Yayi, président en exercice sortant de l’Union.

Sont également présents à ce 20ème Sommet, le Malien Dioncounda Traoré, l’Ivoirien Alassance Ouattara, le Tchadien Idriss Deby Itno, le Kenyan Mwai Kibaki, le Guinéen Alpha Condé, le Rwandais Paul Kagamé, le Congolais Joseph Kabila, le Sénégalais Macky Sall et le Ghanéen John Dramani Mahma qui prend part à son premier sommet.

Les Premiers ministres algérien, Abdelmalek Sallal Sata et éthiopien, Hailemarian Dessalegn, participent également aux travaux du 20 ème sommet  aux côtés du Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.

Le sommet est marqué par les absences du Nigérien Mahamadou Issoufou, du Camerounais Paul Biya, de l’Egyptien Mohamed Morsi, du Mauritanien Mohamed Abdel Aziz,  du Centrafricain François Bozizé et du Gambien Yahya Jammeh.

Les travaux, qui se poursuivront à huis clos, seront largement dominés par les crises sur le continent, du Mali aux tensions entre le Soudan et le Soudan du Sud, en passant la République démocratique du Congo, la Centrafrique, la Somalie et la Guinée-Bissau.

Les chefs d’Etat feront par ailleurs le point sur les préparatifs du cinquantenaire de l’Union, prévu en mai prochain dans la capitale éthiopienne à l’occasion du 21ème Sommet de l’organisation panafricaine.

Plusieurs décisions et recommandations, dont une consacrée au "changement anticonstitutionnel" qui pourrait devenir "un crime" sur le continent, seront adoptées lundi à la fin du sommet.

Réunis jeudi et vendredi derniers, les ministres des Affaires étrangères ont, pour leur part, procédé à la nomination du Congolais Marcel De-Paul Ikounga au poste de commissaire aux Ressources humaines et désigné le Lesothan Anthony Mogae Maruping au poste de commissaire aux Affaires économiques de la Commission de l’Union africaine.

Ils ont également élu l’Algérie, la Guinée équatoriale, le Mozambique, le Nigeria et l’Ouganda comme nouveaux membres du Conseil de paix et de sécurité.
-0- PANA SEI/JSG/IBA 27jan2013

27 janvier 2013 11:22:50




xhtml CSS