Une personne meurt dans un attentat suicide déjoué par l'armée nigériane

Abuja, Nigeria (PANA) – Des soldats de l'armée nigériane ont déjoué mardi un attentat suicide sur l'un des camps militaires les mieux gardés, le siège de la Division 1, dans la ville de Kaduna située dans le nord du Nigeria.

Le porte-parole de l'armée, le général de brigade Rafeal Isa, a déclaré aux journalistes dans la capitale, Abuja, que les soldats qui montent la garde à l'entrée de ce camp ont tiré sur le kamikaze qui était habillé d'un uniforme militaire, alors qu'il tentait de se frayer un chemin.

Bien que le kamikaze ait été tué, le véhicule rempli d'explosifs dans lequel il se trouvait a explosé, et l'impact a brisé des fenêtres en verre situées en face du bâtiment du siège.

"Le kamikaze a été la seule victime,'' a affirmé le général de brigade.

Aucun groupe n'a revendiqué la responsabilité de l'attentat-suicide qui a échoué, mais il porte les marques d'attaques similaires perpétrées sur le bâtiment de l'ONU et le siège de la police situés dans la capitale, Abuja,  l'an dernier par la secte islamique Boko Haram.

Selon les analystes, l'attaque audacieuse était probablement la réponse de la secte à une déclaration attribuée au chef d'état-major, le général de corps d'armée, Azubuike Ihejirika, selon laquelle le gouvernement ne négociera pas avec Boko Haram.

"Peu importe la mesure que vous mettez en place, nous n'obtiendrons pas de meilleurs résultats par la négociation, à moins que la société dans son ensemble ne rejette le terrorisme sans aucune justification'', a affirmé Ihejirika.

Un commentaire similaire lancé par l'ancien chef de la police Ringim Hafiz contre la secte a conduit à l'attentat-suicide de Boko Haram contre le siège de la police l'an dernier.

Depuis le lancement de sa campagne violente en juillet 2009, la secte a ciblé les agents de sécurité plus que n'importe quel autre groupe de personnes.

Selon les chiffres fournis par Human Rights Watch, Boko Haram a tué 935 personnes lors de plus de 164 attaques, la plupart d'entre elles ayant eu lieu dans le nord du Nigeria à majorité musulmane.

-0- PANA SEG/AKA/TBM/SOC  07fév2012

07 février 2012 18:46:59




xhtml CSS