Une nouvelle bataille juridique après les célébrations marquant le 100ème anniversaire de Mandela

Le Cap, Afrique du Sud (PANA) – Juste quelques jours après les cérémonies marquant le 100ème anniversaire de la naissance de Nelson Mandela, la famille de l'ex-homme d’État de dimension mondiale a lancé une nouvelle bataille juridique relative à ses biens.

Zenani et Zindzi Mandela, les filles de la défunte Winnie Madikizela-Mandela, ont saisi la Cour constitutionnelle pour contester la décision de leur père de placer sa maison familiale à Qunu, dans le Cap Oriental, sous la tutelle de la Nelson Mandela Family Trust.

Le fonds, dirigé par son petit-fils, Mandla Mandela, a, entre autres objectifs, d'offrir un soutien financier à sa famille élargie et sa troisième épouse, Graça Machel.

La cour d'Appel avait rejeté en début d'année la requête introduite par Winnie Makikizela-Mandela sur la propriété peu avant son décès.

Zenani et Zindzi ont estimé que la Cour constitutionnelle pourrait donner un jugement différent de nature à régler la ''protection des droits des femmes en droit coutumier".

Elles affirment que selon le droit coutumier, la propriété de Qunu devait revenir à leur mère malgré le fait qu'elle ne l'ait jamais réclamé avant le décès de Mandela en 2013.

Les frères et sœurs ont été désignés comme liquidateurs des biens de leur mère en avril.

Madikizela-Mandela était pendant des décennies connue auprès de ses militantes comme la "Mère de la Nation".
-0- PANA CU/VAO/ASA/BEH/IBA/SOC 16juil2018

16 july 2018 17:27:19




xhtml CSS