Une ministre à la tête de l'Afrique du Sud pour un jour

Le Cap- Afrique du Sud (PANA) -- Pour la première fois dans l'histoire de l'Afrique du Sud, une femme, la ministre du logement, Mme Sankie Mthembi-Mahanyele, a dirigé jeudi le pays pendant.
.
.
quelques heures.
Elle a prêté serment devant la Cour constitutionnelle en tant que président par intérim de l'Afrique du Sud en l'absence du président Thabo Mbeki et du vice-président Jacob Zuma, tous deux en voyage officiel à l'étranger.
Le président Mbeki était en visite officielle de 24 heures au Lesotho, tandis que M.
Zuma s'était rendu au Gabon pour un séjour de 48 heures pendant lequel il a discuté avec d'autres leaders africains, du processus de paix au Burundi.
Dans l'exercice de ses fonctions éphémères, Mme Thembi- Mahanyele s'était adressée durant une messe, aux familles des victimes de la bousculade monstre du stade d'Ellis Park de Johannesbourg qui avait fait 43 morts il y a une semaine.
Elle a exhorté les familles endeuillées à ne pas chercher à déterminer les responsables ou faire justice soi-même à la suite de la tragédie.
Le gouvernement sud-africain a affirmé à plusieurs reprises son engagement à donner plus de pouvoir aux femmes rurales et urbaines.
Récemment, le président Mbeki a indiqué que l'Afrique du Sud a délimité une place structurée dans la société pour les femmes afin qu'elles puissent demander justice ou se libérer de ce qui est considéré comme une forme d'esclavage permanent.

20 avril 2001 15:48:00




xhtml CSS