Une exposition sur l'intégration dans l'espace CEN-SAD

Sabrata- Libye (PANA) -- Une exposition sur l'intégration dans l'espace de la Communauté des Etats Sahélo-Shariens (CEN-SAD) se tient en marge du 11ème sommet de ce rassemblement régional qui s'est ouvert vendredi à Sabrata, à 60 km à l'ouest de Tripoli, la capitale libyenne.
L'exposition regroupe divers organes et institutions libyens agissant dans la promotion de l'intégration de l'espace de la CEN-SAD et de l'Afrique, en général, à travers l'investissement dans la création de projets économiques et l'assistance humanitaire.
Selon les initiateurs de la manifestation, l'objectif est de mettre en exergue les efforts déployés par la Libye au niveau de la complémentarité entre pays de la CEN-SAD et de l'exploitation optimale de leurs ressources naturelles.
Des photos géantes de projets exécutés ou en phase de parachèvement sont exposées, ainsi que des plans, maquettes et dépliants portant des explications détaillées sur ces projets.
Dans ce cadre, le directeur exécutif du Fonds libyen de promotion de l'investissement en Afrique, le Dr Mahmoud Al- Tbeigha, a indiqué, dans une déclaration à la PANA, que ce fonds, créé en 2008, en remplacement du Fonds d'investissement qui relevait de la Libyan Foreign Bank, avait octroyé jusqu'à présent des prêts d'un montant de 250 millions de dollars américains au profit de 1145 investisseurs libyens pour s'installer dans 14 pays africains - Niger, Soudan, Algérie, Gambie, Mali, Burkina Faso, Tchad, Botswana, Afrique du Sud, Mozambique, Namibie, Bénin, Togo et Ghana - et créé 376 projets.
Ces projets ont été créés dans les domaines industriels (usines et fabriques), immobiliers (hôtels) et de l'agriculture et développement rural, at-il dit.
Le responsable du fonds a indiqué que ces efforts s'inscrivaient dans le cadre des efforts déployés par la Libye en vue d'exploiter rationnellement les ressources de l'Afrique, de favoriser la complémentarité économique entre pays africains pour réaliser l'indépendance politique et financière des pays du continent africain, en plus des objectifs sociaux incarnés par le rapprochement entre populations africaines et l'interaction entre hommes d'affaire du continent.
Il a ajouté que les investissements de ce fonds contribuaient à la promotion des économies africaines par le biais de la création de nouveaux marchés et de nouveaux besoins susceptibles de créer des opportunités d'emploi aux jeunes Africains.
Parlant des perspectives du Fonds de promotion de l'investissement en Afrique, M.
Al-Tbeigha a indiqué que son institution poursuivait son action à travers la supervision de ces projets et œuvrait à la mise en place d'une carte d'investissement dans les différents pays africains en vue d'identifier les secteurs d'investissements prometteurs au service des populations du continent africain et des investisseurs.
De son côté, le directeur administratif et financier du projet Kadhafi pour la femme, l'enfance et la jeunesse africaine, Abbas Ahmed Azraig, a indiqué que l'objectif de ce projet était de préserver ces franges de la société africaine contre l'arriération, l'ignorance et la maladie à travers la mise en œuvre de plusieurs programmes de développement.
Il a précisé que son institution avait exécuté jusqu'à présent quatre campagnes de vaccination ayant ciblé des milliers d'individus au niveau des pays de la CEN-SAD et qu'elle avait convoyé 15 cargaisons d'aides humanitaires et médicales dans divers pays.
Il a ajouté que le projet œuvrait actuellement à créer plusieurs chantiers de développement au cours de l'année 2009, notamment la construction de centres sanitaires, d'écoles et petites usines.
Concernant la jeunesse, M.
Abbas Azraig a indiqué que le projet parrainait de petits projets, afin de d'offrir des activités génératrices de revenus aux jeunes et lutter ainsi contre la migration clandestine.
Il a indiqué que le projet était en train de mette en place une nouvelle expérience grâce à la coopération avec la Grameen Bank pour la création en 2009 de la Banque Kadhafi Grameen international, qui octroiera des prêts aux franges à faibles revenus en Afrique dans le cadre de l'effort de lutte contre la pauvreté.
D'autres institutions, comme le Fonds libyen d'aide et de développement en Afrique, participent à cette exposition.

30 mai 2009 13:03:00




xhtml CSS