Une étude révèle une très faible prise en compte de l’emploi des femmes dans la société au Burkina Faso

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - La gent féminine qui représente plus de 52% des 17 millions de la population du Burkina Faso éprouve d’énormes difficultés à accéder à un emploi décent par rapport aux hommes, a révélé mardi une étude du ministère en charge de l’Emploi du Burkina Faso.

Selon l’étude dont les résultats ont été rendus publics mardi, les jeunes femmes accèdent moins au secteur moderne que les jeunes hommes (3,8 % contre 9,2%). Cette situation s’explique surtout par le retard accusé par les jeunes femmes en matière d’instruction.

Près de 80 % des jeunes femmes burkinabè occupées sont dans le secteur agricole non formel et 5,4 dans l’informel rural non agricole (ces taux sont respectivement de 74,2 et de 3,8 % pour les jeunes hommes).

Par ailleurs, 12,8 % des jeunes hommes et 10,9 % des jeunes femmes sont actifs dans le secteur informel urbain.
La même source indique qu’au Burkina Faso, les hommes et les femmes sont inégalement répartis entre les secteurs d’activités économiques et les secteurs institutionnels.

Par exemple, précise le document, 90 % de femmes travaillent dans l’informel contre 80 % des hommes. Ces deux formes d’inégalité horizontale et verticale sont déterminantes pour la persistance des inégalités du genre (rémunérations, conditions de travail….).

Il ressort de l’étude que les contraintes de la participation des femmes au marché du travail sont nombreuses, parmi lesquelles, on peut citer entre autres, le poids des traditions, l’analphabétisme féminin qui atteint plus de 80 % des femmes de plus de 15 ans, l’ignorance par les femmes de leurs droits, le poids des responsabilités sociales et familiales des femmes, les difficultés d’accès des femmes aux ressources productives.

Le gouvernement burkinabè procédera vendredi prochain au lancement officiel de la révision de la Politique nationale de l’emploi et de son plan d’actions opérationnel, rappelle-t-on.

"Créer pour tous les hommes et femmes du Burkina Faso des moyens de s’épanouir dignement par le travail, c’est le défi du gouvernent à travers sa volonté de faire relire la Politique nationale de l’emploi", a souligné l'étude.
-0-  PANA NDT/TBM/SIC   24nov2015

24 novembre 2015 22:51:36




xhtml CSS