Une église "pour Blancs" existe encore au Cap

Le Cap- Afrique du Sud (PANA) -- Plus d'une décennie après la chute du régime de l'apartheid, un conflit racial menace de diviser la communauté du Cap suite au refus d'une église locale d'accepter des individus non Blancs.
L'Eglise protestante afrikaan (APC) du quartier de Goodwood habité par des Sud-Africains de la classe moyenne est au centre d'une vive controverse après que Charmaine Manuel, son fils Nigel et sa mère Rachel Beukes, des métis, eurent été récemment refoulés d'une église où ils voulaient entrer.
"Votre place n'est pas ici", leur a-t-on signifié.
Le Premier ministre de la province du Cap Ouest, M.
Gerald Morkel, un autre métis, s'est joint à la bataille en allant mardi à la rencontre des dirigeants de l'église de Goodwood pour leur demander de revoir leur politique de ségrégation contre les fidèles qui ne sont pas de race blanche.
Le révérend Machiel Adendorf, directeur de l'administration de l'APC, a indiqué que seuls les Afrikaaners de race blanche étaient bienvenus dans cette église et qu'aucun individu d'une autre race ne peut en devenir membre.
Morkel a dit clairement aux dirigeants de l'APC qu'il était fermement opposé à toute forme de racisme et qu'il était très contrarié par cet incident auquel ont été mêlés Manuel et sa famille.
Il a lancé un appel urgent aux dirigeants de l'église pour leur demander de reconsidérer leur position, mais il ne fait aucun doute que ses paroles n'ont pas eu d'écho.
"Il n'y a pas de place pour un tel point de vue ici dans la société du Cap occidental et bien que je ne croie pas à la confrontation, j'envisage sérieusement de soumettre la question à la Commission des droits de l'Homme", a-t-il martelé, avant d'ajouter: "cela me peine que nous n'ayons pas pu trouver une solution à l'amiable à ce problème et je prie pour ces gens".
Dans une interview accordée mercredi à la PANA, le président de la congrégation de Goodwood de l'APC, Samuel Botha, a déclaré que la passion soulevée par cette question concernait encore "un homme blanc qui se retrouve dans le box des accusés.
" "Il y a tout juste que nous ne croyons pas aux vertus de la mixité, a-t-il dit, ajoutant que l'Afrique du Sud est considérée comme un Etat arc-en-ciel, mais que des arcs-en-ciel existent dans le monde entier et que chacune des bandes de l'arc-en-ciel se bat pour conserver la pureté de sa couleur".
L'APC a été créée par des membres qui avaient suivi le leader du Parti conservateur, Andries Treurnicht, à son départ de l'Eglise hollandaise réformée, lorsque cette dernière avait reconnu en 1980 que l'apartheid était un péché.

11 juillet 2001 22:09:00




xhtml CSS