Une cité universitaire d'Abidjan sous surveillance policière

Abidjan- Côte d'Ivoire (PANA) -- La cité universitaire de Cocody-Mermoz, un quartier résidentiel d'Abidjan, était sous haute surveillance policière vendredi après-midi après le saccage, jeudi, des chambres des étudiants.
Des groupes de policiers, armés de matraques et de fusils, étaient positionnés dans la cour de la cité et à ses points stratégiques, filtrant les entrées et sorties.
Quatre étudiants suspectés d'avoir participé à ces actes de vandalisme dans cette résidence universitaire, ont été arrêtés.
Des affrontements à la machette entre étudiants rivaux de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI) avaient fait, le 4 avril dernier, un mort et plusieurs dizaines de blessés, rappelle-t-on.
Le gouvernement avait ordonné la fermeture officielle de l'université dont "l'ouverture probable" est prévue pour le 23 avril prochain.
Ces violences ont pour origine un litige opposant les étudiants à propos de la direction de leur syndicat, la FESCI.
L'actuel secrétaire général de la FESCI, Jean-Yves Dibopieu, n'est pas reconnu par un autre secrétaire général, Paul Guéï et ses partisans.
Depuis quelques temps, on assiste à des affrontements à la machette entre les deux camps rivaux, indique-t-on.

20 avril 2001 17:36:00




xhtml CSS