Une candidate à un poste de l'UA promet un nouveau plan de réponse aux conflits

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) - Une candidate au poste de commissaire aux Affaires politiques de l'Union africaine (UA), Mme Hesphina Rukato, a promis d'introduire un nouveau plan pour relancer les efforts du continent pour lutter contre les conflits.

"Le fait que nous n'avons pas pris des initiatives signifie que nous avons échoué à épuiser tous les autres moyens de dialogue et de prévention des conflits", a déclaré Mme Rukato, ancienne directrice adjointe du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD).

"Le dialogue doit précéder les bombes. Nous devons écouter les voix du peuple qui doivent former le fondement de nos méthodes de prévention des conflits", a ajouté cette ressortissante du Zimbabwe.

L'UA, chargée de la responsabilité d'agir en tant que "sapeur pompier du continent" - comme certains de ses agents décrivent ses responsabilités - a été critiquée pour s'être montrée trop passive dans la gestion de certains conflits, malgré un plan élaboré pour y faire face.

Selon Mme Rukato, un nouveau plan avait été mis au point pour aider l'union continentale à combiner paix, sécurité et Bonne gouvernance afin de réduire la tentation de recourir à la violence comme moyen d'attirer l'attention dans la plupart des cas.

"Nous avons développé l'architecture africaine de gouvernance dont l'objectif est d'étudier la question de la paix et de la sécurité en Afrique et de renforcer le système d'alerte avancé que nous avons en place",  a rappelé Mme Rukato, une actrice-clé de certaines campagnes de paix de l'UA.

Elle estime que l'essentiel manquait aux différents systèmes d'alerte avancée actuellement en place pour être efficacement mis en œuvre.

"Le nœud de la question est de savoir qui on avertit, quand on avertit et que font-ils après avoir reçu l'avertissement. Nous devons prendre au sérieux la question de la prévention des conflits", a-t-elle dit à la veille des élections des membres de la Commission de  l'UA.

Mme Rukato a affirmé que son plan, si elle est élue au poste par les ministres des Affaires étrangères et confirmée par le sommet  de l'UA, est d'introduire un nouveau plan qui permette à tous les départements importants de l'UA de travailler comme une seule équipe pour lutter contre les conflits.

Selon elle, la gestion de la crise des Personnes déplacées internes est affectée aux affaires politiques, l'implication de tous les autres départements comme les affaires sociales et la paix et la sécurité est toujours essentielle pour réussir.

"C'est le moment de rendre les objectifs de l'organisation réalisables", a-t-elle poursuivi.

Les dirigeants africains doivent se retrouver dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, pour la 18ème session ordinaire et devront élire les 10 membres de la Commission de l'UA.

Le commissaire aux Affaires politiques sortant, Julia Dolly Joiner, devrait quitter ses fonctions après deux mandats.
-0- PANA AO/SEG/NFB/AAS/IBA  24jan2012

24 janvier 2012 14:46:01




xhtml CSS