Une Zimbabwéenne déplore les effets des sanctions contre son pays

Kampala- Ouganda (PANA) -- Les enfants et les femmes en milieu rural du Zimbabwe sont les plus durement touchés par les effets des sanctions internationales infligées au pays, a déclaré vendredi à Kampala, en Ouganda, le secrétaire d'Etat pour la Réconciliation et le Salut national, Holland Sekai Masikana.
"Les sanctions ont affecté le Zimbabwe de quatre manières différentes: les gens ordinaires, les femmes et les enfants du monde rural sont les premiers à être les plus durement touchés", a-t-elle déclaré dans un entretien accordé à la PANA.
"Les effets sont dévastateurs pour les femmes en milieu rural.
L'aide au développement en direction du Zimbabwe est également terriblement affectée", a déploré Mme Masikana.
Les sanctions interdisent à la Banque mondiale, au Fonds monétaire international (FMI) et à 18 autres institutions financières internationales de traiter avec le Zimbabwe.
"De surcroît, le Zimbabwe n'a droit à aucun prêt, ce qui a un effet très négatif sur les projets en matière d'infrastructures.
Cela est à l'origine du marasme économique qui a frappé les femmes zimbabwéennes", a-t-elle dit.

23 juillet 2010 20:51:00




xhtml CSS