Une ONG soudanaise dénonce l'expulsion des ses observateurs au Sud-Soudan

Khartoum- Soudan (PANA) -- Le Réseau soudanais pour des élections démocratiques (SuNDE) a condamné vendredi l'expulsion de ses observateurs par les forces de sécurité de buraux de vote dans le Sud-Soudan.
Dans un communiqué de presse reçu par la PANA, SuNDE s'est déclaré préoccupé par "la tendance inquiétante à Juba à empêcher les observateurs d'exercer leur droit à observer le processus électoral".
Ces observateurs, selon le réseau, ont été expulsés des centres de Hai Jalaba et de Saint Theresa dans les circonscriptions de Juba-Est et de Kator-Sud sur ordre du Mouvement de libération du peuple soudanais (SPLM) au pouvoir.
SuNDE a révélé que l'expulsion des observateurs des centres de vote a commencé mercredi quand 19 observateurs locaux ont été chassés de trois bureaux dans la circonscription de Kator-Sud "par des membres des forces de l'ordre non identifiés" et conduits au Bureau de la sécurité publique avant d'être placés en détention dans les locaux de la Police près du marché de Konyo-Konyo.
Les bureaux de vote où les observateurs ont été expulsés sont ceux de l'école de Comboni-Sud, de l'école de Bakietha et de la Maison de redressement de Lologo, indique le communiqué signé par le coordonnateur du réseau, Edmond Yakani.
M.
Yakani a ajouté que 14 des 19 observateurs expulsés appartenaient au SuNDE.
Par ailleurs, un observateur du SuNDE a été agressé par des agents des forces de l'ordre.
Bien que les élections soudanaises ont généralement été considérées comme régulières et pacifiques, même dans les régions en proie à des troubles comme le Darfour, les observateurs ont exprimé des réserves sur la tenue du scrutin au Sud-Soudan, où il a été rapporté que des candidats et des électeurs opposés au SPLM du président sortant Salva Kiir sont harcelés et agressés par des membres de ce parti.
SuNDE s'est néanmoins engagé à poursuivre activement la surveillance de la sécurité de ses observateurs à Kator-Sud, Juba-Est et dans d'autres circonscriptions dans Juba et sa périphérie pour le reste du processus électoral.

16 avril 2010 15:41:00




xhtml CSS