Un tribunal du Botswana se prononce en faveur des prisonniers positifs au VIH/SIDA

Gaborone, Botswana (PANA) - La Cour d'appel du Botswana a statué que les détenus étrangers doivent obtenir des médicaments anti-rétroviraux (ARV) après que le gouvernement a lancé un appel d'un jugement de la Haute Cour.

Le jugement rendu mercredi à Gaborone vient après que deux détenus séropositifs ont assigné le gouvernement à comparaître, exigeant l'accès au traitement du VIH / SIDA en dépit de leur nationalité étrangère.

Le Botswana refusait aux prisonniers le traitement de secours sur la base de la citoyenneté.

Les ONG internationales et locales ont applaudi la décision du tribunal.

"Le refus du traitement de sauvetage de prisonniers sur la seule base de leur citoyenneté va à l'encontre des droits fondamentaux garantis par la Constitution du Botswana et par les obligations juridiques du Botswana en vertu du droit international et régional", a déclaré le directeur adjoint de Southern African Litigation Centre (SALC), Priti Patel.

-0- PANA DRW / VAO/MTA/TBM/SOC 26août2015

26 août 2015 20:41:21




xhtml CSS