Un sommet sur la Côte d'Ivoire le 29 juillet à Accra, selon Annan

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- L'Union africaine organisera le 29 juillet prochain à Accra, au Ghana, un sommet extraordinaire sur la Côte d'Ivoire avec la participation des Nations unies et de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).
L'annonce en a été faite mardi à Addis-Abeba par le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, à l'issue du mini-sommet consacré à la crise ivoirienne, tenu en marge de la troisième session ordinaire de l'Assemblée générale de l'Union africaine.
Selon M.
Annan, ce sommet regroupera, aux côtés des chefs d'Etat africains, l'ensemble des leaders des dix parties signataires de l'Accord interivoirien de paix de Linas-Marcoussis, notamment les représentants des partis politiques et des Forces nouvelles, l'ex-rébellion.
Interrogé par la PANA au sortir de la réunion, le secrétaire général adjoint de l'ONU chargé des opérations, Jean-Marie Guéhéno, a indiqué que les discussions ont essentiellement porté sur le programme de désarmement, démobilisation et réintégration (DDR), les dysfonctionnements au sein du Gouvernement de réconciliation nationale et le vote des projets de loi issus de Marcoussis.
"Il n'a pas été question du tout de revoir l'Accord de Marcoussis contrairement à ce que certains ont affirmé.
Nous travaillons en fait dans le sens de voir comment les appliquer effectivement", a notamment déclaré M.
Guéhéno, démentant ainsi les rumeurs qui circulaient dans les couloirs de la conférence des chefs d'Etat depuis le début de l'après-midi.
On relève qu'outre les présidents Laurent Gbagbo de Côte d'Ivoire, Amadou Toumani Touré du Mali et Blaise Compaoré du Burkina Faso, plusieurs chefs d'Etat, dont celui du Gabon Omar Bongo Ondimba, du Ghana John Kufuor, président en exercice de la CEDEAO, du Bénin Mathieu Kérékou, ont participé aux débats, qui auront duré près de trois heures d'horloge.

06 juillet 2004 21:28:00




xhtml CSS