Un scandale lié au racisme secoue le rugby sud africain

Le Cap- Afrique du Sud (PANA) -- A un mois de la Coupe du monde de rugby en Australie, le rugby sud africain est secoué par un gros scandale lié au racisme, avec l'exclusion de Geo Cronje des Springbok pour avoir refusé de partager une chambre avec Quinton Davids, un Noir.
Davids qui joue pour la Western Province au Cap, est l'une des stars de l'équipe et devrait jouer un rôle majeur dans la campagne des Springbok.
La presse rapporte ce jeudi, que l'entraîneur Rudolf Straueli a ordonné à Cronje de partager avec Davids une chambre d'hôtel dans un camp d'entraînement à Pretoria.
Cronje aurait refusé en disant qu'il n'utiliserait pas la même salle de bain, les mêmes toilettes ou la même douche que Davids.
Rian Oberholzer, le directeur général du rugby sud africain, a demandé en conséquence, que Cronje soit immédiatement renvoyé de l'équipe.
"Nous ne tolérons pas le racisme dans le rugby et c'est une question qui nous tient à coeur.
Nous allons renvoyer le joueur du camp" aurait déclaré Oberholzer.
"Nous allons ouvrir une petite enquête pour déterminer si nous devons avoir une audition judiciaire et, le cas échéant, une aide sera apportée au joueur" a-t-il ajouté.
Saluant cette décision, Ngconde Balfour, le ministre sud africain des Sports a dit qu'"il ne faut pas qu'un ou deux propos racistes gâchent le regroupement.
A la veille de la publication de l'équipe de la Coupe du monde, nous appelons tous les Sud africains à soutenir l'équipe, afin qu'elle soit représentative de toutes les régions d'Afrique du Sud".
Ce n'est pas la première fois que l'équipe des Springbok est secouée par un scandale lié au racisme.
En 1997, Andre Markraaff, l'entraîneur de l'équipe a été lui aussi limogé pour des commentaires racistes.

28 août 2003 16:48:00




xhtml CSS