Un restaurant obligé d'abandonner l'appelation "Mandela"

Le Cap- Afrique du Sud (PANA) -- Un fast-food du Cap, qui portait le nom de l'ancien président sud-africain, a été contraint de changer d'appellation après les menaces de poursuites des avocats de Nelson Mandela.
Le restaurant "Nelson's Chicken and Gravy Land", qui a ouvert ses portes la semaine dernière, proposait des plats à base de poulet appelés "Nelson's Freedom Meal", "Le plat de la Liberté de Nelson" et "Nelson's Peace meal".
Sur le logo du restaurant, figurait également un dessin rappelant les traits du visage de l'ex-président.
Malcom Crossley, avocat agissant au nom des propriétaires du fast-food, s'est entretenu mercredi avec le représentant juridique de Mandela, M.
Ismail Ayob, à Johannesburg.
Les deux parties semblent satisfaites de l'accord trouvé, selon lequel, le nom et le logo seront abandonnés et toutes les références à Mandela figurant sur le menu, supprimées.
Me Crossley a indiqué que les propriétaires s'étaient excusés auprès des avocats de l'ancien président, expliquant qu'ils n'avaient aucune intention de nuire à quiconque.
"Nos clients n'ont en aucun cas voulu enfreindre la loi ou manquer de respect à Mandela, à son cabinet ou encore au Congrès National Africain (ANC)", a déclaré l'avocat.
L'image d'un ancien chef d'Etat est protégée par les lois sud-africaines et ne peut être exploitée sans autorisation, rappelle-t-on.

02 août 2001 14:19:00




xhtml CSS