Un responsable de l'UA affirme qu'une situation tendue et imprévisible persiste au Darfour

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) - La situation sécuritaire dans la région agitée du Darfour dans l'Ouest du Soudan reste "tendue et imprévisible", a déclaré un haut responsable de l'Union africaine (UA) jeudi.

Le directeur par intérim pour la paix et la sécurité, Admore Mupoki Kambudzi,  a déclaré à la séance d'ouverture d'une réunion trimestrielle des pays contributeurs en troupes et police (T/ CPEP) de la MINUAD au siège de l'UA, qu'il y a eu des cas réguliers de combats entre les Forces armées soudanaises (SAF) et la faction Abdul Wahid du Mouvement de libération du Soudan dans Jebbel Mara.

En outre, les mouvements de personnes déplacées internes (IDPs) en provenance des zones touchées par les combats dans les camps de personnes déplacées n'ont pas diminué.

"L'intensification des incertitudes qui entourent la vie des personnes déplacées et leur retour à la vie normale demeurent un sujet de profonde préoccupation pour la communauté internationale et pour l'Union africaine en particulier", a déclaré Kambudzi, exprimant sa préoccupation au sujet des conflits communautaires signalés, ainsi que la violation du droit et de l'ordre par la population locale.

"Les activités criminelles et le banditisme comme les attaques, les assassinats, le vol, les tirs, et les incidents de viol restent les principales sources de l'insécurité au Darfour et la MINUAD continue de rencontrer des incidents impliquant le refus d'accès / les restrictions de mouvements imposées aux acteurs humanitaires", a-t-il déclaré.

La réunion a rassemblé des chefs de missions diplomatiques accréditées auprès de l'UA et leurs attachés militaires, le commandant de la Force de la MINUAD, le Lt Général Frank Kamanzi, la commissaire de police de la MINUAD, Mme Priscilla Makotose, et l'officier en charge de l'appui conjoint de la MINUAD et du mécanisme de coordination (JSCM), M. Abdourahman Ibrahim.

Selon Kambudzi, les participants à la réunion se sont mis à jour sur les opérations militaires et de police au Darfour.

Il a expliqué que la session était conforme à la décision adoptée par le Conseil de la paix et de la sécurité de l'UA (PSC) lors de sa 605ème réunion du 13 juin 2016, demandant à la MINUAD de fournir des mises à jour régulières sur l'évolution de la situation au Darfour et la mise en œuvre du mandat de la MINUAD.
-0- PANA AR/MTA/IS/SOC 15sept2016

15 سبتمبر 2016 17:25:54




xhtml CSS