Un rapport des Nations unies indique que la réponse mondiale au SIDA commence à porter ses fruits

New York, Etats-Unis (PANA) – Un nouveau rapport des Nations unies publié vendredi indique que la réponse mondiale au VIH/SIDA a eu des résultats significatifs depuis l'apparition du premier cas il y a de cela 30 ans, avec un nombre record de personnes qui bénéficient de l'accès au traitement au moment où les taux de nouvelles infections au VIH ont chuté de presque 25 pour cent.

Le rapport intitulé: "Le SIDA à 30 ans : Les pays à la croisée des chemins'', a été publié par le programme conjoint des Nations unies pour le VIH/SIDA- ONU/SIDA, en prélude à la réunion de haut niveau de trois jours prévue la semaine prochaine au siège des Nations unies pour insister sur les efforts visant à combattre l'épidémie.

La secrétaire générale adjointe des Nations unies, Mme Asha-Rose Migiro, qui a présenté le rapport lors de la conférence de presse tenue à New York, a déclaré: "Trente ans auparavant, lorsque les scientifiques ont identifié le SIDA, il était mystérieux, mortel et en pleine expansion et aujourd'hui, trois décennies plus tard, de plus en plus de gens ont accès au traitement".

Elle a également déclaré : "les infections diminuent et un plus grand nombre de femmes enceintes vivant avec le VIH ont des enfants qui ne sont pas infectés".

Elle a indiqué que la réunion de haut niveau de la semaine prochaine constitue une  chance pour élaborer une voie nouvelle et audacieuse, l'objectif étant : "zéro nouvelle infection au VIH, zéro discrimination et zéro décès lié au SIDA".

Prenant la parole, Mme Michel Sidibe, la directrice de ONU-SIDA a déclaré: "Nous sommes sur la bonne voie dans notre lutte contre ce fléau".

Mme Sidibe a souligné qu'environ 6,6 millions de personnes ont reçu un traitement antirétroviral dans les pays à faibles ou revenus intermédiaires avant la fin de l'année 2010, ce qui constitue une augmentation de près de 22 fois depuis 2001.

"Un nombre record de 1,4 million de personnes a également débuté un traitement salvateur en 2010, plus que les années précédentes et au moins 420.000 enfants avaient reçu un traitement antirétroviral vers fin 2010, ce qui représente un augmentation de 50 pour cent depuis 2008'', a-t-elle indiqué.

Mme Sidibe a également indiqué que grâce à l'accès au traitement, "le SIDA est passé de ce qui était effectivement considéré comme une peine capitale à une une maladie chronique'', et elle a ajouté que "le taux de nouvelles infections au VIH a sensiblement baissé de 25 pour cent dans les 10 années écoulées".

Le rapport indique ensuite que "les investissements dans la réponse au VIH dans les pays à revenus faibles ou intermédiaires ont été multipliés par 10- entre 2001 et 2009- passant de 1,6 à 15,9 milliards de dollars américains. Cependant en 2010, les ressources internationales consacrées au VIH ont chuté".

-0- PANA AA/BOS/ASA/TBM/SOC 03juin2011

03 juin 2011 21:15:39




xhtml CSS