Un quart de million d'enfants souffrent dans le nord-est du Nigeria en raison des attaques de Boko Haram, selon l'UNICEF

New York, Etats-Unis (PANA) - Environ un quart de million d'enfants dans l'Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria, souffrent de malnutrition sévère et parmi eux, environ un sur cinq va mourir s'il ne reçoit pas un traitement, a mis en garde le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).

L'UNICEF a déclaré dans un communiqué transmis mardi à la PANA à New York que du fait que Boko Haram est poussé dehors et que la région nord-est devient accessible à l'aide humanitaire, l'ampleur de la crise de la nutrition est de plus en plus apparente.

"Quelque 134 enfants en moyenne mourront chaque jour de causes liées à la malnutrition aiguë si la riposte n'est pas intensifiée rapidement", a déclaré le directeur régional de l'UNICEF pour l'Afrique occidentale et centrale, Manuel Fontaine, qui vient de rentrer d'une visite dans l'Etat de Borno.

M. Fontaine a déclaré: "Nous et tous les partenaires et les donateurs devons intervenir pour empêcher que d'autres enfants meurent. Personne ne peut s'occuper d'une crise de cette ampleur seul". Il a noté que les ruines des villes accueillant des personnes déplacées, les familles avec peu d'accès à l'assainissement, à l'eau ou à la nourriture adéquate, et des milliers d'enfants fragiles ont désespérément besoin d'aides.

"Il y a 2 millions de personnes que nous ne sommes toujours pas en mesure d'atteindre dans l'Etat de Borno, ce qui signifie que la véritable portée de cette crise n'a pas encore été révélée au monde", a-t-il souligné.

La situation dans l'ensemble de la région du bassin du lac Tchad a fait l'objet de discussions lors de dialogues régionaux et au siège de l'ONU à New York.

Environ 3,8 millions de personnes sont actuellement confrontées à une grave insécurité alimentaire dans le bassin, où la période de soudure s'est maintenant installée dans de nombreuses régions.

Au début de 2016, l'UNICEF a lancé un appel pour 55,5 millions de dollars américains pour faire face à la crise humanitaire dans le nord-est du Nigeria, mais jusqu'à présent, n'en a reçu que 23, soit 41 pour cent.
-0- PANA AA / MA/MTA/TBM SOC 20juillet2016

20 juillet 2016 17:53:45




xhtml CSS