Un programme de lutte dans le secteur des transports

Niamey- Niger (PANA) -- Le ministre nigérien de la Communication et des Transports, Maman Sani Mallam Mahamane, a lancé dimanche à Niamey un programme de lutte contre le sida dans le secteur des transports.
L'objectif principal assigné à ce programme est d'informer, d'éduquer et de sensibiliser les transporteurs sur le VIH/SIDA, en raison de leur grande mobilité.
Des sites d'information sur le SIDA seront implantés sur tous les grands axes routiers en vue d'amener les conducteurs routiers et les voyageurs à adopter des comportements responsables.
Les transporteurs, selon le ministre nigérien, représentent un groupe cible le plus exposé à des rencontres fréquentes sur les différents axes routiers nationaux et transfrontaliers.
"Le SIDA est une menace planétaire ne respectant ni territoire ni frontière.
.
.
Plusieurs dizaines de personnes vivent actuellement avec le VIH/SIDA dans notre pays, sans compter les nombreux décès et leur cortège de désolation dans les familles qui en ont été affectées", a-t-il dit.
La propagation de la pandémie au Niger, a-t-il expliqué, tient à un certain nombre de facteurs objectifs, notamment la position de trait d'union du Niger situé entre l'Afrique subsaharienne et le Maghreb et la tradition d'exode de ses habitants vers les pays côtiers.
Le Niger, où le premier cas de SIDA a été détecté seulement en 1987 à Arlit (département d'Agadez situé à 1.
200 km au nord de Niamey), est l'un des pays où le taux de séroprévalence figure parmi les plus bas du monde.
Ce taux est actuellement estimé à 2 pour cent avec un nombre total de porteurs du virus de l'ordre de 65.
000 selon les chiffres publiés par l'ONUSIDA contre seulement 5.
000 selon les chiffres officiels.

24 septembre 2001 23:37:00




xhtml CSS