Un professeur d'université au Nigeria annonce un "remède" contre le SIDA

Lagos, Nigeria (PANA) - Un professeur d'université au Nigeria, Isaiah Ibeh, a annoncé la mise au point d'un médicament à base de plantes qui pourrait probablement soigner le SIDA, a rapporté la presse locale mercredi.

Le Pr. Ibeh, qui enseigne à l'Ecole des sciences médicales fondamentales de l'université de Benin City au Nigeria, dans l'Etat d'Edo, situé dans le centre-ouest du pays, a annoncé que le remède qu'il a baptisé ''Deconcotion X (DX)'', a été soumis à une "série de tests concluants".

“Nous sommes sur le point d'écrire l'histoire dans le sens où nous disposons de quelque chose qui va soigner ce qui a pendant longtemps semblé défier toute solution. Nous parlons de la dernière découverte au Nigeria d'un sirop fait à base de plantes pour un éventuel remède contre la pandémie du VIH et du virus du SIDA'', a-t-il déclaré aux journalistes.

Le Pr. Ibeh a déclaré que la mise au point de ce médicament a débuté en 2010, et que le produit a été "testé médicalement" aussi bien au Nigeria qu'aux Etats-Unis. Mais il n'a pas annoncé s'il a été approuvé par ses pairs.

"Sur l'efficacité du médicament, il a bien réagi sur les patients souffrant du virus du VIH et a  montré des preuves de régénération totale des tissues endommagés", a-t-il affirmé.

“Mais les résultats préliminaires ont montré que sur les cinq derniers patients qui ont reçu une administration orale du remède, en un peu plus de sept moi,  trois d'entre eux sont devenus
séronégatifs alors les deux autres sont légèrement positifs’', affirme le professeur d'université.

Il a ensuite déclaré que les tests ont été menés pour déterminer à quel moment un patient devient séronégatif après avoir reçu une administration du remède.

Ce n'est pas la première fois qu'un praticien nigérian de la santé annonce la découverte d'un remède contre le SIDA.

Vers la fin des années 1990, un médecin nigérian, Jeremiah Abalaka, avait annoncé avoir découvert un vaccin préventif et curatif contre le VIH/SIDA, soulevant une énorme controverse.

Il avait cependant  qualifié son vaccin de ''secret industriel'' et avait refusé de le soumettre à des tests, ce qui a effectivement sonné le glas de cette découverte.
-0- PANA SEG/ASA/TBM/SOC 09jan2013

09 janvier 2013 20:14:13




xhtml CSS