Un petit-fils de Mandela accusé de viol en Afrique du Sud

Le Cap, Afrique du Sud (PANA) - La Police sud-africaine a confirmé les accusations de viol contre un petit-fils de Nelson Mandela.

Mbuso Mandela, 24 ans et résidant à Johannesbourg, a comparu devant un tribunal après avoir été arrêté pour tentative de viol et viol présumé sur une jeune fille de 15 ans dans un restaurant de la banlieue chic de Greenside.

L'incident serait survenu le 7 août 2015, mais la Police du commissariat de Parkview, où la plainte a été déposée, a refusé de fournir des informations supplémentaires.

Mbuso a été placé en détention et devrait retourner vendredi devant le tribunal de première instance de Johannesbourg pour une audience de libération sous caution.

On rappelle que Mandla Mandela, le plus âgé des petits-fils de l'ex-président, a été reconnu coupable au début de cette année d'avoir agressé un automobiliste de 40 ans au cours d'un incident sur la route.

L'ex-épouse de Mandela, Winnie Madikizela-Mandela, est impliquée dans un conflit juridique relatif à la maison familiale de Qunu, appartenant à Mandela et située au Cap Oriental dont elle revendique la propriété, malgré le fait que le couple ait connu un divorce pénible dans les années 1990 pour une affaire d'adultère.

Nelson Mandela, qui est devenu en 1994 le premier président sud-africain démocratiquement élu, a été emprisonné durant 27 ans pour avoir combattu le règne de la minorité blanche sous l'apartheid.

Le lauréat du Prix Nobel a été magnifié pour son message de réconciliation raciale qui a évité à ce pays d'Afrique australe une guerre civile.

Il est décédé le 5 décembre 2013 à Johannesbourg à l'âge de 95 ans.
-0- PANA CU/SEG/NFB/JSG/IBA 17août2015

18 Agosto 2015 12:20:43




xhtml CSS