Un panel pour élaborer la procédure d'élection du président de la Commission de l'UA

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) - Le 18ème Sommet de l'Union africaine (UA) a décidé de nommer un panel de chefs d'Etat de huit membres pour trouver une procédure de compromis pour l'élection du prochain président de la Commission de l'UA, suite à l'impasse dans l'élection de lundi.

"Nous avons conclu qu'une commission de huit membres formée des chefs d'Etat, de chacune des cinq régions, de l'Afrique du Sud, du Gabon et du Bénin qui assure la présidence de l'UA, se réunisse en mars pour déterminer les modalités du renouvellement des mandats des commissaires", a déclaré le président de l'UA et chef de l'Etat béninois, Yayi Boni.

L'élection de lundi, qui opposait le président sortant, Jean Ping, à la Sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, n'a pas réussi à déterminer un vainqueur, ce qui a obligé les dirigeants africains à reporter le processus jusqu'au mois de juin et à prolonger de six mois le mandat du président sortant.

"Nous n'avons pas été en mesure de nous décider après trois tours de scrutin. Nous avons eu un bon processus électoral...Il (M. Ping) avait besoin de 36 voix, il n'en a obtenu que 21. Nous avons dû suspendre l'élection", a indiqué le président Boni aux journalistes au cours d'un point de presse tard dans la soirée.

M. Ping, qui assistait au point de presse, de toute évidence épuisé à la fin d'une si longue journée qui aurait pu voir son départ de la tête de la Commission, a déclaré qu'il attendrait la décision du comité des chefs d'Etat avant de décider de la marche à suivre.

"Je n'ai pas participé à ce processus. Je n'étais pas dans la salle du vote. Le comité va se pencher sur la question et nous attendrons sa déclaration", a-t-il souligné.

La question qui se pose est de savoir si M. Ping et sa rivale sont toujours habilités à participer à la prochaine élection.

Mardi, la ministre sud-africaine des Relations internationales, Maite Nkoana-Mashabane, a déclaré que son pays présenterait la même candidate, Mme Dlamini-Zuma à la prochaine élection, tout en s'inquiétant du maintien de M. Ping à son poste jusque-là.
-0- PANA AO/SEG/JSG/IBA  31jan2012



31 janvier 2012 10:46:17




xhtml CSS